Le Premier ministrePravind Jugnauth a participé ce samedi 3 novembre à un dépôt de gerbe organisé par le Chagossian Welfare Fund Board pour commémorer la déportation des Chagossiens. « Je souhaite ainsi que les Britanniques reviennent à de meilleurs sentiments. De plus, les Américains ont également un grand rôle à jouer », soutient le chef du gouvernement.

Durant son allocution, Pravind Jugnauth a affirmé que les Anglais devaient respecter l’intégrité de notre territoire. Selon lui, les Anglais n’avaient pas le droit de démembrer le territoire d’une colonie avant son indépendance. 

Après les auditions en septembre dernier, de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965, devant la Cour internationale de justice des Nations Unies à La Haye, aux Pays-Bas, le Premier ministre avance que la démarche de Maurice n’était pas une revendication contre l’Angleterre et l’Amérique, « c’était une question de principe de décolonisation ». Il avance même que des pressions et menaces ont été exercées sur les autres pays qui sont intervenus devant la Cour internationale de justice.

« Bien que nous respections l’institution de la Cour internationale de justice, le gouvernement ne fait pas qu’attendre le jugement. Nous continuons de travailler de notre côté », avance Pravind Jugnauth. Il a également tenu à remercier tous les pays en faveur de la démarche de Maurice devant la Cour Internationale de Justice à La Haye.