Ce mardi 27 février 2018 marque le 154e anniversaire de l’ouverture du Vagrant Depot de Grande-Rivière Nord-Ouest. Le Vagrant Depot est l’un des sites historiques et patrimoniaux les plus importants qui est profondément liés à l’histoire des immigrants Indiens de Maurice et du Aapravasi Ghat au XIXe siècle.

Pour le ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun, il faut le soutient de toute la population afin de préserver tous les sites historiques. « Nous avons à Maurice, plus d’une centaine de sites classés comme patrimoine national qui demande de la préservation et de la restauration. Ces sites font d’ailleurs partie de notre mémoire, de notre héritage et de notre histoire. L’objectif principal est de mettre tous ses sites historiques à un usage quel qu’onc. Et pour se faire, il faut d’abord les restaurer. Actuellement nous restaurons sept sites qui sont trouvent à travers l’île tels que la Citadelle, le théâtre de Port-Louis ou l’hôtel de ville de Curepipe, » explique le ministre Roopun

Dépôt de gerbes au Vagrant Depot Heritage Site

Durant les années 1800, il a servi de lieu d’incarcération pour les condamnés ainsi que des ouvriers qui ont été amenés du sous-continent indien à l’île Maurice sous l’occupation britannique. De nos jours, le Vagrant Depot est devenu un symbole et un important monument national qui rappel la détermination de ces travailleurs à résister et à rejeter les lois oppressives du travail à cette époque. C’est aussi un lieu de mémoire qui illustre l’histoire commune des différents segments de la population mauricienne, puisque de nombreux prisonniers du Vagrant Depot appartenaient à des groupes ethniques différents.