Tous les vols ont été retardés d’une heure, au moins. La précision de cette préposée de l’aéroport de Plaine-Corail aux passagers attendant leur avion vers Maurice, contribue à la confusion qui a gagné le hall d’entrée ce dimanche matin.

Les passagers s’amassent sur un sol mouillé par la pluie intermittente qui s’abat sur Rodrigues depuis quelques jours. Celle-ci s’est intensifiée ce matin vers 9h.

A travers un communiqué émis samedi à 18h, Air Mauritius a informé des changements apportés dans les horaires des vols. Qui ont été avancés de quelques heures pour la plupart.

Vers 11h ce dimanche, des interrogations subsistent toutefois chez les passagers, qui espèrent que leurs vols ne soient pas annulés. Surtout depuis que Maurice est passée en alerte 2 .

Tous patientent quelque peu inquiets.

Grisaille.

En dehors, l’île se prépare sereinement à affronter la dépression tropicale, qui joue aux troubles-fêtes en cette fin 2019.

Les questionnements se sont estompés hier quand les premières rafales de vent ont gagné l’ouest de l’île, vers 23h. Plus tôt dans l’après-midi de samedi, Rodrigues entière se demandait pourquoi l’alerte cyclonique avait été émise, alors que la tempête tropicale se rapprochait de Maurice. “Ki diplom bizin pou travay meteo?” rigolait un boutiquier de Port-Mathurin en servant un client venu s’acheter des cigarettes “par précaution”.

Hormis le vent qui bouscule les cocotiers et filaos, la pluie a généreusement arrosé l’île durant la nuit. “Boukou lapli inn tonbe”, a observé ce matin une commerçante de Baie-aux-Huîtres, qui se demande jusqu’à quand persistera le mauvais temps.

En effet, toute l’île revêt un manteau gris durant cette période de festivités. D’épais nuages rôdent dans les hauteurs de Montagne Goyave, dans le centre, touché par une baisse de température.

Pour leur part, les kitesurfeurs de Mourouk, dans le sud-ouest, évoluent depuis plusieurs jours dans un lagon qui a perdu de son éclats. Le regret s’installe chez les baigneurs de St-François et Pointe-Coton, dans l’est, réputés pour les nuances de turquoise qui subliment les eaux.

Le concert compris dans un Family Fair annoncé pour samedi soir, à Rivière-Coco, dans le sud, a lui été annulé en raison du mauvais temps.

Anba laboutik comme aux abords des églises, le quotidien des Rodriguais se poursuit paisiblement ce dimanche matin.