Depuis hier soir, avec l’approche imminente du cyclone Berguitta, dont les prévisionnistes comparent la force aux cyclones tels Gervaise ou Hollanda, plusieurs personnes dont les habitations sont précaires ont préféré se mettre à l’abri. 

A ce matin, on recensait 671 personnes dans les centres de refuge à travers l’île, dont 327 dans le centre de Boxe de Tranquebar. A ce matin, les autorités ont recensé 671 personnes dans des centres de refuge à travers l’île. Trois personnes ont été évacuées du côté de Quatre-Soeurs en raison des risques de glissement de terrain.

D’autres personnes, pourtant résidant dans les régions identifiées à risques, dont Chitrakoot, refusent néanmoins d’évacuer leur domicile malgré l’alerte cyclonique de classe 3 et les dangers auxquels elles s’exposent.

Hier soir, le National Crisis Committee s’est réuni une nouvelle fois et si un léger affaiblissement du cyclone a été noté, le danger reste conséquent pour Maurice, du fait que Berguitta se déplaçant dans une direction d’ouest-sud-ouest à une vitesse de 7km/h se dirige droit vers Maurice.

D’où l’appel lancé par des instances de décisions locales à ceux qui refusent de quitter leur demeure de privilégier le bon sens et de se rendre dans les centres de refuge pour parer à toute éventualité. 

Le Crisis Commitee devrait se réunir à nouveau ce mercredi matin.

Entre-temps, les officiers de la SMF et les pompiers sont à pied d’œuvre depuis hier soir. Il y a eu entre 20h hier et 6h ce matin, 24 interventions de la SMF et 61 du côté des pompiers.

Plusieurs régions de l’île, dont les villages de l’Est et quelques quartiers de Port-Louis, ainsi que dans les Plaines Wilhems, ont par ailleurs été privées d’alimentation électrique. Les autorités indiquent que la situation a été rétablie.