Le Kolektif kreol, dont les orateurs sont Danielle Turner et Jean Marie Richard, et qui milite « pou la zistis ek la verite », a réuni la presse mardi au centre social Marie Reine de la Paix à Port-Louis pour condamner le contenu d’un article et demander à ce que justice soit faite dans le cas de la publication de cet éditorial de Darlmah Naeck, intitulé « Pourquoi les créoles posent problème », dans Le Défi Quotidien du 8 août dernier. Ils ont aussi demandé à ce que cesse ce qu’ils considèrent comme « manipulation de l’information » concernant une récente manifestation du collectif sur le site internet de ce groupe de presse.
Par ailleurs dans le même contexte lors d’une autre conférence de presse à Palma, mardi dernier, la Voice of Hindu (VOH), par la voix de son président Krit Manohur, a souhaité l’interdiction de Facebook en disant que le réseau social est susceptible d’ébranler l’harmonie sociale. Il espère être entendu par le ministre des Technologies de l’information et de la Communication. Quant à l’article de Darlmah Naeck, il est, selon la VOH, « excusable » puisque l’auteur a présenté des excuses.
Dans un autre volet de la conférence de presse, la VOH s’est exprimée en faveur des travailleurs de l’industrie sucrière et des artisans, qui doivent se battre pour leurs droits. Il a aussi lancé un appel au ministre du Travail Shakeel Mohamed pour qu’il accorde son soutien aux travailleurs.