Ce dimanche fut pour Maurice un jour très particulier. Les mauriciens se sont réveillés et ont pensé à un vilain rêve mais les journaux du matin les ont vite ramenés à la dure réalité des conséquences des intempéries de la veille surtout à Port Louis, la capitale, et sa banlieue : 8 morts auxquels sont venus s’ajouter au fil de la journée trois nouvelles victimes. Deux d’entre eux étaient portés disparus et ont été retrouvés dans le parking souterrain du bâtiment abritant Mc Donald’s alors que le troisième totalement inattendu fut retrouvé à l’arrière du Fast Food Kentucky Chicken de la chaussée. Le dernier bilan est donc de 11 morts. Pour l’heure les autorités ne semblent pas s’attendre à d’autres victimes.
Entre temps vers 14 heures, le Premier ministre Navin Ramgoolam est intervenu pour présenter ses condoléances aux familles touchées par le drame.  Il a ensuite annoncé que lundi sera jour férié et est décrété jour de deuil national. Il a par ailleurs rappelé que son gouvernement avait dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour mettre à jour les drains et a regretté que certains mauriciens se débarrassent de leurs ordures n’importe où. Il a aussi critiqué les forces qui saisissent cette occasion pour faire de la politique politicienne
Rappelons que l’opposition avait reproché au gouvernement de n’avoir pas tiré des leçons sur un évènement climatique identique qui avait aussi inondé la capitale le 13 février dernier mais qui heureusement n’avait fait aucune victime. Il faut cependant noter que les pluies abondantes qui ont frappé Port-Louis pendant deux heures étaient exceptionnelles fortes :152mm de pluie. Mais selon la presse locale des travaux sur la troisième voie de l’autoroute et les ponts obstrués par de détritus ont décuplé le phénomène.
Les obsèques de cinq des victimes ont eu lieu dimanche devant des assistances importantes, composées de la famille, des amis et de nombreux anonymes venus soutenir les familles endeuillées.