Si d’aventure on pouvait penser que Derreck David n’aurait pas été satisfait de sa journée, tel n’est pas le cas. Le Sud-Africain s’est dit enchanté d’avoir pu «break the ice» et d’avoir remporté une course de G 3 avec Polar Royale pour débuter sa saison pour le compte de Gilbert Rousset.
Òn pouvait lire la satisfaction sur le visage de Derreck David mardi matin quand Turf Magazine a été à sa rencontre. D’emblée, il dira être «happy the way the horses ran» tout en soulignant que grâce à ce succès, «the pressure is off the shoulders».
Le Sud-Africain trouve que remporter une course de G 3 dès la première journée est une bonne chose en soi dans le sens où cette victoire devrait lui permettre de monter plus en confiance.
Justement la course de Polar Royale fut une monte pleine de confiance dans le sens où il fut décidé de suivre de près Ryder Cup durant le parcours.
«I know Ryder Cup as from last year. He is a horse that is difficult to catch when he finds himself alone in front. With 54 kg on the back, I decided to challenge the leader very early. Sometimes it works, sometimes it does not. I would say that Polar Royale was the fittest horse in the race», a soutenu Derreck David.
Si on jette un coup d’oeil sur le chrono réalisé par Polar Royale, 1 :22 :66, qui, outre d’être un nouveau class record pour la catégorie — l’ancienne meilleure marque était chiffrée à 1 :23 :62 — il se retrouve à moins d’une demi-seconde du record du parcours.  Certes, la lice était à zéro et le cheval ne portait que 54 kg. Toujours est-il que Polar Royale a placé la barre très haut et ses adversaires éventuels devront désormais cravacher dur pour le dominer.
Ainsi après Allet et Foo Kune, c’est du côté de Gilbert Rousset qu’a atterri Derreck David, un peu à la surprise générale.
«I always wanted to come back, to make amends and win the jockeys’ championship which is my main aim. I want to be champion jockey this year. Gilbert spoke to me at the beginning of the year and, by mid-January, the decision was taken. We get along very well and the association should be a good one.»
A la question de savoir si Derreck David avait été contraint à rester éloigné des pistes à la fin de l’année dernière, la réponse est oui.
« Last november, I got kicked in the ribs and also had a punctured liver. I was off two months. This is behind me now», dira-t-il.
Du côté des supporters de Rousset, on s’attendait aussi à voir Pont D’Avignon l’emporter d’entrée. Il était du reste le favori de la deuxième course.
«I am of the opinion that the 1500m was a bit too short for him. He did run a good race and I am happy with the way he finished his race.»
Derreck David pense que Harba et quelques autres chevaux au sein de l’écurie lui donnent un mal de tête pas possible.
«They don’t jump and that make my brain confused. We must teach them the job again and again.»
Il s’est dit cependant satisfait de la course du nouveau Lietuva qui est appelé à s’améliorer après cette entrée en matière.
«He was pulling a bit. He was also green. He, nevertheless, ran a good race. I felt something amiss in the last 200m and did not persevere. I thought he had lost two shoes. In fact, he cast one only.»
Rear Admiral représentait une autre bonne chance au cours de la journée. Sa deuxième place est considérée comme étant bonne, compte tenu de son top-weight.
« He had a big weight, 61,5 kg. To carry such a big weight first time up is not easy. He did have a big run but got beaten by a better horse. »
Notre invité est d’avis que Seeking Angelo n’aurait pas fait mieux s’il n’avait pas été gêné en fin de parcours de The Champ de Mars Cup.
« He needed the run very badly. Had he not got blocked, he would still have been beaten by two lenghts. He was getting tired in the end. »
Si Gilbert Rousset se retrouve en tête du classement des entraîneurs dès la première journée, Derreck David veut suivre le même chemin et pense que les choses devraient s’améliorer en cours de saison.
« We have a strong team with Gilbert and Soodesh.  We get along very well. Things can only get better. I am here to do my best and win the jockeys’ championship», a-t-il réitéré.