Source Photo Mauritius Network Services Ltd

Le système e-filing, qui vise à accélérer les procédures administratives au niveau de la Cour commerciale, était tombé en panne le 19 octobre avant d’être rétabli le 25 novembre. Cette panne n’a pas été sans séquelles pour ce département du judiciaire, qui se fie depuis des années à ce système pour l’enregistrement des plaintes et la soumission des documents. Cette situation a fait l’objet d’une question parlementaire lors de la séance de mardi. Le député mauve Reza Uteem a voulu obtenir plus d’informations de l’Attorney General Maneesh Gobin. Il en ressort que le judiciaire envisage des actions légales contre la Mauritius Network Services Ltd, compagnie chargée de la gestion de ce système, pour rupture de contrat, soit pour avoir failli d’assurer un back-up et d’avoir endommagé le serveur.

La Mauritius Network Services Ltd gère ce projet, qui est exécuté par la compagnie singapourienne CrimsonLogic, fournisseur d’e-government solutions. Or, le crash de ce système, il y a trois semaines, a provoqué un grand cafouillage dans le fonctionnement de la Cour commerciale. Répondant à une question du député Uteem sur les origines de cette panne, l’Attorney General devait expliquer : « Le 6 novembre 2017, vers 13h20, alors que la maintenance du système de refroidissement de MNS était en cours, le contracteur a accidentellement émis du gaz réfrigérant qui, à son tour, a libéré le gaz inerte de suppression de feu de MNS, ayant pour résultat des dommages causés au système hébergé chez MNS. » Le bureau de l’Attorney General n’a toutefois pas été en mesure de chiffrer les dégâts encourus.

Deux jours après, le disque dur a été envoyé à la Crimson logic Private Ltd, un sous-contracteur international de MNS, pour régler le problème. « All cases fixed for trial when the e-judiciary system was down had to be postponed for unavailability of brief which had to be printed from the e-filing system. No action could be taken in pending cases lodged electronically during the time that the system was down. Thirdly, I am also informed that all pending cases were updated on the system with the assistance of users », devait ajouter Maneesh Gobin. Cette panne devait aussi faire réaliser que le système e-judiciary ne disposait pas de “duplicate server”. Le dernier fichier restauré date du 18 octobre à 23h59. Aussi, tous les dossiers après cette date ne figurent plus sur le système et devront être logés de nouveau.