En fin de matinée, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est rendu au Lycée La Bourdonnais pour la lecture de son discours aux étudiants à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France, Emmanuel Cohet, et de son épouse. Des consignes strictes ont été données à la presse pour se tenir à l’écart du PM. Force est de constater que le quadricolore a été hissé sens dessus-dessous lors de la cérémonie protocolaire.

Pravind Jugnauth a axé son discours sur l’unité nationale et le progrès significatif accompli durant ces 50 dernières années. Il a également mis l’accent sur les réformes entreprises dans le domaine de l’éducation, visant à l’épanouissement des enfants « mais aussi à inculquer des valeurs telles la discipline, le respect et la solidarité ». Applaudi par les élèves, le Premier ministre a par la suite reçu un bouquet de sa fille Sara, alors que les étudiants entonnaient la chanson “Lame dan lame”. A noter que pour cet événement, le Lycée La Bourdonnais a été très strict sur les mesures de sécurité. Des instructions ont en effet été données à la presse au départ pour ne pas suivre le Premier ministre dans l’espoir de lui poser des questions. La Very Important Person Security Unit s’est ainsi assurée que les journalistes restent dans un coin afin qu’ils ne s’approchent pas du Premier ministre. Jean Stephan a fait ressortir au Mauricien que si de telles mesures ont été prises, c’est qu’il s’agit d’un événement privé. « Le PM nous fait l’honneur d’être chez nous. Il a fait le choix de venir ici alors qu’il aurait pu être ailleurs, dans n’importe quelle école. Aussi nous voulons que cet événement se déroule dans les meilleures conditions possibles. » Et d’ajouter : « Nous savons qu’il y a un contexte mais la politique, cela se passe à l’extérieur. Ici, c’est un événement privé ! » Et ce alors que l’anniversaire du 50e anniversaire de Maurice est célébré dans toutes les écoles, comme chaque année, et qu’il s’agit d’un événement national.