Le député du MMM Veda Baloomoody dispose d’informations, soutenues par des photos, selon lesquelles deux détenus mineurs, incarcérés au Correctional Youth Centre (CYC), seraient sujets à des traitements inhumains.

Ces derniers, selon le député mauve qui a attiré l’attention du Parlement mardi soir à l’ajournement des travaux, auraient été « placés dans une pièce en isolation sans vêtements ou encore sans couvertures pour dormir ».

Selon les informations que Veda Baloomoody a au préalable communiquées au Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, après avoir procédé à des vérifications, des officiers des prisons ont obtenu des instructions pour que ces deux mineurs, qui purgent une peine pour “Larceny”, « soient traités de cette manière ». Ivan Collendavelloo a promptement réagi en réclamant des précisions du commissaire des prisons, Vinod Appadoo.

Selon les détails fournis par Vinod Appadoo, l’un des deux cas relèverait « d’une situation de tentative de suicide », alors que, pour l’autre, le commissaire des prisons s’est dit « surpris », a laissé entendre Collendavelloo. On apprend que l’enquête réclamée par ce dernier, qui a rendu son tablier d’intérim au poste de Premier ministre hier matin avec le retour de Pravind Jugnauth au pays, a déjà débuté avec une visite d’Hervé Lassémillante, vice-président de la National Preventive Mechanism Division de la National Human Rights Commission au CYC. Une autre enquête a été ouverte à ce sujet par l’Ombudsperson for Children, Rita Venkatasawmy.

Du côté des prisons, on indique que les deux jeunes en question « souffriraient de troubles mentaux » et on dément que des détenus soient traités de cette manière.