Le premier pas d’une vie saine consiste à mettre immédiatement les aliments suivants dans votre assiette.

Sauce tomate

Les hommes qui mangent beaucoup de tomates, de sauce tomate ou de pizza se prémunissent naturellement contre le cancer de la prostate. C’est ce que pensent les chercheurs de Harvard qui ont étudié les habitudes alimentaires de plus de 47 000 professionnels de la santé de sexe masculin. Les hommes qui consommaient de la sauce tomate deux à quatre fois par semaine présentaient 35 % moins de risque de faire un cancer de la prostate que ceux qui n’en mangeaient pas. Il semble que le lycopène, un caroténoïde des tomates, soit responsable de cet effet salutaire. Mais les chercheurs ont été surpris : le jus de tomate n’avait pas le même effet protecteur. On sait aujourd’hui pourquoi. Pour que le lycopène soit mieux absorbé par l’organisme, il doit être cuit avec du gras. La pizza à la tomate pourrait donc être la bonne prescription médicale.

Poivron rouge

Nous ne sommes pas en train de dire qu’il faut manger des aliments rouges, mais mettez des poivrons farcis à votre menu. Comme les tomates, les poivrons rouges contiennent du lycopène qui peut diminuer votre risque de cancer de la prostate. Et si vous comparez tous les poivrons, les rouges contiennent plus de nutriments que les verts, jaunes et orange parce qu’ils restent sur le plant plus longtemps. Les rouges contiennent 11 fois plus de bêta-carotène (un nutriment essentiel à votre corps pour qu’il produise de la vitamine A) et 1,5 fois plus de vitamine C que les poivrons verts. Apprenez-en plus sur les bienfaits des poivrons sur la santé.

Ail

La gousse odorante a longtemps été censée écarter les monstres et les mauvais esprits. Les antioxydants qu’elle contient protègent de l’acné, la perte de cheveux et le rhume banal (voici plus de bienfaits inusités de l’ail). Une étude publiée dans le Journal of the National Cancer Institute a montré que les plantes de la famille de l’allium, en particulier l’ail et les échalotes, diminuent le risque de cancer de la prostate de 50%. Et l’ail a d’autres propriétés. Des chercheurs de Prague ont découvert que plus les hommes mangeaient de l’ail, plus les femmes étaient attirées par leur odeur, qui devenait moins forte. L’ail pourrait donc produire une réaction chimique sur la sueur masculine. Pourquoi ne pas en faire l’essai ?

Dinde

La dinde sans peau est l’une des viandes les plus maigres. C’est une source de protéines et de sélénium, ce sel minéral qui combat les radicaux libres avant que ceux-ci attaquent vos cellules et causent éventuellement un cancer. Les études montrent que le sélénium diminue le risque et la croissance des cancers de la prostate, et celui des cancers de l’oesophage et de l’estomac de 50%. Mangez aussi la viande brune. Beaucoup l’écartent parce qu’elle est plus grasse, mais elle contient plus de zinc que la viande blanche. Selon une étude hollandaise, le zinc peut augmenter le compte de spermatozoïdes de 74 % chez les hommes peu fertiles.

Melon d’eau

Jusqu’à l’âge de 55 ans, plus d’hommes que de femmes souffrent d’hypertension. Selon les recherches, les aliments riches en potassium diminueraient le risque d’hypertension et d’AVC. Les preuves sont telles que la Food and Drug Administration a récemment permis à l’industrie alimentaire d’indiquer sur les étiquettes le lien entre les aliments riches en potassium et la pression sanguine. « Il n’y a pas d’apport recommandé pour le potassium », explique Kathleen Cappellano, directrice de l’information sur la nutrition à l’université Tufts (Boston). « Mais on devrait viser 2 000 mg par jour ou plus. » La pastèque (ou melon d’eau) est riche en potassium. Une grosse tranche en renferme 664 mg ; c’est plus que dans une banane ou une tasse de jus d’orange. Profitez-en avec des smoothies au melon d’eau.

Chocolat noir

Voilà votre excuse pour manger du dessert. Les chercheurs d’Harvard ont analysé 24 études pour conclure que les participants qui mangeaient régulièrement du chocolat noir voyaient leur pression artérielle baisser, sans compter l’effet positif sur leurs taux de cholestérol. On associe le chocolat noir à une diminution du risque de maladie cardiaque et d’AVC et à une augmentation de la circulation sanguine cérébrale, importante pour garder l’esprit alerte. Le chocolat noir serait également bon pour le cerveau. Cela est dû aux antioxydants des chocolats noirs très concentrés en cacao – comprenez ici que les friandises de l’Halloween ne rentrent pas dans cette catégorie. Visez au moins 70 % de cacao.

Grains

entiers L’avoine et les autres grains entiers sont essentiels dans une bonne alimentation ; pour les femmes aussi. Une équipe de chercheurs britanniques a conclu que trois portions quotidiennes de grains entiers – soit trois tranches de pain de blé entier – diminueraient votre risque cardiaque de 22%, et celui de décès prématuré toutes causes confondues, de 17%. Les fibres solubles et insolubles que contiennent les grains entiers vous rassasient et vous empêchent de trop manger. Et puis, elles contribuent à abaisser votre cholestérol, à améliorer votre métabolisme et à réguler votre glycémie.

(Source: Internet)