Sempiternel refrain depuis quarante-six ans. Ce n’est pas bésef – pas beaucoup – à l’échelle d’un pays, mais je n’ai pas l’impression que les seigneurs dirigistes se sont cassé le postérieur. Balancer, chaque 12 mars, Anou batir nasion morisienn est une creuse rengaine, messieurs, dames. C’est quoi la nation mauricienne au juste et quelles en sont les valeurs ?