Dix mois après la découverte d’un important détournement de Rs 80 millions au préjudice de la Bramer Bank Corporation, l’enquête du Central CID connaît un important développement depuis ce matin. L’ancien Manager de la filiale de la State Bank of Mauritius de Rose-Belle, Jaya Pillay (52 ans), a été appréhendé par une escouade du Central CID très tôt ce matin à son domicile pour complicité dans ce détournement et blanchiment de fonds.
Cet ancien footballeur de l’équipe nationale, qui a retenu les services de Me Kishore Pertab, devrait être inculpé provisoirement devant le tribunal de Port-Louis. Il existe cependant de fortes chances que la police objecte à sa remise en liberté provisoire compte tenu des aspects délicats de cette affaire.
Jaya Pillay, qui avait déjà été limogé de ses fonctions de Manager de la branche de Rose-Belle de la State Bank of Mauritius au lendemain de ce détournement de fonds, a été rattrapé par les informations versées en Cour suprême d’une Mareva Injunction en vue de retracer tous les mouvements de fonds. Les documents en possession des limiers du Central CID indiquent qu’il avait bénéficié de Rs 500 000 des fonds détournés.
Le rôle présumé de Jaya Pillay était de faciliter les opérations de blanchiment de ce « black money » volé de comptes de clients de la Bramer Banking Corporation. La police le soupçonne d’avoir agi de connivence avec le cerveau et un des principaux suspects déjà interpellé, Chandra Prakashsing Dip, fils d’un assistant commissaire de police. Sur les instructions de celui-ci, le Manager de la banque avait ouvert des comptes bancaires pour le transfert de l’argent à la branche de Rose-Belle.
Quand ces détails de mouvements de fonds détournés de la Bramer Banking Corporation à la State Bank of Mauritius ont été portés à l’attention de la direction générale de cette dernière banque, Jaya Pillay a été appelé à fournir des explications. Par la suite, il a été remercié avant de se faire appréhender par le Central CID ce matin sur la base de Documentary Evidence et autres témoignages concordants quant à sa participation à ce réseau de détournements et de blanchiment de fonds.
Cette affaire de détournement a éclaté à la mi-août 2011 quand un client angolais a informé la direction générale de la Bramer Bank de la disparation de US $ 687 456,84 (Rs 19 millions) de son compte. Un audit général a confirmé l’existence de transactions suspectes dans certains comptes appartenant à des étrangers. La Bramer Bank, qui a rapporté cette fraude dans une déposition formelle à la police en août dernier, se garde de confirmer le chiffre de Rs 80 millions.
Les premières arrestations devaient intervenir à la banque avec l’interpellation de Younousse Kotoaroo, âgé de 24 ans, et employé de la Bramer Bank à sa descente d’avion de Malaisie le 24 août 2011. Les premières saisies de voitures de luxe, dont une Subaru Impreza d’une valeur de plus de Rs 2 millions, ont eu lieu presque au même moment de cette arrestation. Ce suspect confirme que les fonds détournés ont été utilisés principalement pour faire l’acquisition de grosses cylindrées vu qu’il en est amateur.
Au fil de l’enquête du Central CID, d’autres suspects ont été appréhendés, dont Chandra Prakashsing Dip, Mamade Sadeck Kotoaroo (60 ans), Mamade Nubeel Kotoaroo (19 ans), Dhalendra Mulloo et Parmeshwaree Maulloo. Ces prévenus sont encore en liberté conditionnelle en attendant les conclusions de l’enquête.