L’escouade de limiers du Central CID, menée par l’inspecteur Ravind Ujoodha, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Pregassen Vuddamaly, dresse actuellement la liste des cas d’escroquerie qui pourraient être attribués à une suspecte interpellée en fin de semaine dernière. Nyashini Summoogum, se présentant comme directrice de la compagnie M.L. Administrators, opérant au Caudan à Port-Louis, a été inculpée pour escroquerie, fraude et usage de faux. Elle a été remise en liberté provisoire contre une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.
Les enquêteurs du Central CID soupçonnent que cette prévenue aurait pu être à la base d’autres coups d’escroquerie et tiennent à mettre en garde le public à cet effet. Ils s’attendent à voir d’autres victimes se présenter aux Casernes centrales pour consigner des dépositions contre Nyashini Summoogum. Pour l’instant, le cas rapporté concerne un prêt de Rs 450 000 consenti par une banque commerciale avec une fausse carte d’identité nationale et l’acquisition d’une voiture d’une compagnie de leasing.
Nyashini Summoogum se présente comme la directrice de M.L. Administrators au Caudan, compagnie agissant en tant que facilitatrice auprès des ressortissants étrangers en quête de permis professionnels et résidentiels émis par le Board of Investment. En mai dernier, elle entreprend des démarches auprès d’une banque de la capitale en vue d’obtenir un emprunt.
La première tentative échouera, car le préposé de la banque remarquera que la carte d’identité fournie avait été falsifiée. Prétextant un problème avec l’Identity Card Unit du ministère de la Sécurité sociale, elle parvint à repartir avec les faux documents en donnant la garantie qu’elle reviendrait une fois le problème réglé. Elle avait pris pour prétexte le fait qu’elle était une ressortissante indienne, mais née de parents mauriciens.
Avec la complicité d’un autre ressortissant indien à Maurice, dont elle a refusé de dévoiler l’identité, l’escroc est revenue à la banque avec une autre fasse cartee d’identité portant le numéro S140385820534E. Pour des raisons à être établies par le Central ID, elle devait réussir à contourner les contrôles à la banque qui lui a accordé le prêt de Rs 450 000. Outre la fausse pièce d’identité, elle avait donné une fausse adresse à Port-Louis. Par la suite, elle s’est rendue dans une des compagnies de crédit-bail pour acquérir une voiture.
Très vite, la supercherie a été découverte par la banque car le moment des remboursements avait sonné. Suite à une déposition au Central CID, Nyashini Summoogum, habitant Bain-des-Dames, a été interpellée. Au domicile de la suspecte, les hommes de l’inspecteur Ujoodha ont procédé à la saisie de la voiture, de la carte d’identité nationale contrefaite au nom d’Arehkia Keira Summoogum, d’une autre carte d’identité nationale falsifiée, d’un ordinateur utilisé pour la fabrication de ces faux documents, de Banks Statements falsifiés, d’une Gold Card bancaire au nom d’Arehkia Keira Summoogum et d’équipements informatiques.
L’enquête de la police se poursuit.