La relance de l’enquête policière dans l’affaire de détournement de fonds au préjudice de la Bramer Banking Corporation en août de l’année dernière a permis aux enquêteurs du Central CID d’établir en majeure partie l’utilisation de l’argent volé par les différents complices. À ce stade, la police a déjà appréhendé et inculpé 31 suspects alors que d’autres arrestations sont à prévoir dans les jours à venir. Le 31e suspect n’est autre que l’ancien Manager de la filiale de Rose-Belle de la State Bank of Mauritius, Jaya Pillay, âgé de 52 ans.
À ce jour, les relevés des comptes effectués par les limiers du Central CID, sur la base des Judge’s Orders sollicités et obtenus, indiquent qu’une partie des fonds détournés de la Bramer Banking Corporation ont été utilisés pour régler des paiements à la Mauritius Revenue Authority (MRA) au nom des suspects. La police se retrouve en possession des chèques tirés au nom de la MRA et qui ont été encaissés. Mais la police ne compte pas poursuivre cet aspect de l’enquête avec des interrogatoires des responsables de la MRA.
D’autres importantes sommes ont été utilisées pour le paiement à des concessionnaires en vue de l’acquisition de voitures. Depuis août de l’année dernière, la police a saisi 13 voitures, la plupart des grosses cylindrées, et une motocyclette achetées avec les fonds détournés des comptes des clients de cette banque commerciale.
L’arrestation hier de Jaya Pillay constitue une étape majeure dans cette enquête ouverte il y a dix mois de cela. L’ancien Manager de la filiale de Rose-Belle de la State Bank of Mauritius agissait en tant que blanchisseur des fonds détournés par le tandem Kotoaroo/Dip. Jaya Pillay opérait des comptes bancaires ouverts au nom de des suspects à la branche de Rose-Belle de la State Bank of Mauritius. Les fonds détournés étaient versés directement sur ces comptes sous le contrôle de Jaya Pillay à la State Bank. Le Modus Operandi mis en place par le réseau de fraudeurs était qu’une fois que les fonds volés étaient versés à la State Bank, Jaya Pillay se chargeait d’informer ses contacts Younousse Kotoaroo et Chandrasing Prakash Dip. Des instructions étaient émises pour des retraits touchés négociés principalement au comptoir de la State Bank au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport.
À ce jour, les enquêteurs du Central CID ont établi des chèques d’une valeur de Rs 500 000 émis au nom de cet ancien Manager de la State Bank of Mauritius. D’autre part, la police soupçonne que Jaya Pillay aura bénéficié d’au moins Rs 5 millions en liquide remises à différentes occasions « pour services rendus » dans cette opération de blanchiment.
Jaya Pillay, qui a retenu les services de Me Kishore Pertab, devra revenir dans les locaux du Central CID la semaine prochaine pour être confronté à ces différents versements en espèces. Il a été inculpé provisoirement des délits de Possession of Stolen Property et de Money Laundering. Il a été remis en liberté provisoire contre une caution de Rs 50 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 150 000.