La commission d’enquête Britam ou celle sur Ameenah Gurib-Fakim sont en mode “bouz fix” depuis quelque temps. Si celle censée faire la lumière sur la vente des actions détenues par le groupe BAI au sein de Britam Kenya serait à l’heure de la rédaction du rapport, l’autre concernant le viol constitutionnel de l’ancienne présidente de la République, en passant en revue l’axe Planet Earth Institute-State House, est en « waiting mode », laisse-t-on entendre dans les milieux informés.

La raison invoquée est que le Senior Puisne Judge, Asraf Caunhye, aurait été pris dernièrement en Cour suprême par des dossiers complexes, notamment l’affaire Betamax. Si pour la commission d’enquête Britam menée par l’ancien juge Bushan Domah, on avance que le rapport est prévu dans pas longtemps, Ameenah Gurib-Fakim devra se plier, quant à elle, aux calendriers des trois juges qui président les travaux sur la violation de l’article 64 de la Constitution.