En cette fin de semaine, deux dossiers de brûlante actualité monopolisent l’attention à l’hôtel du gouvernement, en l’occurrence la dernière tournure dans l’enquête sur le cas d’agression alléguée de l’Attorney General, Yatin Varma, contre un jeune conducteur, Florent Jeannot, impliqué dans un accident de la route à Quatre-Bornes le 4 mai dernier, et le rapport Manraj corrigeant les Errors and Omissions du Pay Research Bureau, avec à la clé des coûts de Rs 900 M. En ce qui concerne les recommandations salariales du rapport Manraj révisant le barème du PRB, après deux vaines tentatives précédemment, c’est une quasi-certitude que ce dossier sera à l’agenda des délibérations du conseil des ministres du jour. Par contre, l’affaire Yatin Varma, avec les dernières dépositions à charge consignées hier après-midi au poste de police de Sodnac, pourrait peser de tout son poids en toile de fond pour le Cabinet’s Meeting du jour.
La fin de la réunion du conseil des ministres est attendue avec impatience par l’ensemble des fonctionnaires et des employés des corps para-étatiques. Le rapport sur les Errors and Omissions du PRB, attribution confiée à Dev Manraj, Senior Adviser au Prime Minister’s Office, avec pour assesseur l’ancien Senior Chief Executive Dev Ruhee et le consultant en ressources humaines du privé Khemill Gobin, sera finalement abordée. L’expectative dans la Fonction publique est que le rapport Manraj serait rendu public cet après-midi.
Mais à la mi-journée, aucune indication n’était disponible quant aux intentions du gouvernement à ce sujet. Récemment, le Premier ministre Navin Ramgoolam a fait état de quelques retouches à être apportées aux propositions Manraj. Néanmoins, le malaise cardiaque qu’a subi Dev Manraj en milieu de semaine, nécessitant une intervention chirurgicale d’urgence, n’a pas arrangé les choses dans la conjoncture.
Le principal concerné par cette attente n’est autre que le président de la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP), Rashid Imrith, qui a reporté à cet après-midi toute décision au sujet d’une grève de la faim. Ce syndicaliste demande au gouvernement de rendre public le rapport Manraj à la fin du conseil des ministres de cet après-midi, au cas contraire il n’aura d’autre choix que d’entamer cette grève de la faim.
Les dernières indications confirment que le ministère des Finances devra trouver un budget supplémentaire de Rs 900 millions pour mettre en pratique les recommandations Manraj. Le débat au sein du gouvernement porte sur la date de l’entrée en vigueur du rapport sur les anomalies du PRB. Une aile est en faveur du 1er juillet 2013 alors qu’une autre trouve que la correction des anomalies doit intervenir à la date où le rapport du PRB a été adopté, soit le 1er janvier 2013. Le paiement des arrérages ne devra se faire qu’à partir de la fin de janvier 2014.