Photo illustration

Maurice est toujours sous la menace de la fièvre dengue. Outre les quatre cas recensés il y a deux semaines, deux nouveaux cas viennent d’être enregistrés à Roche-Bois. Le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie demande à la population de prendre les précautions nécessaires. De plus, la vigilance a été redoublée auprès des Réunionnais à Maurice dans le cadre des Jeux des îles.

Il y a deux semaines, quatre cas de la fièvre dengue avaient été rapportés, soit un à Roche-Bois et un autre à Baie-du-Tombeau. Selon des sources du ministère, deux autres, découverts à Roche-Bois, viennent s’ajouter à la liste. « Le climat actuel favorise grandement la prolifération des moustiques. Mais le ministère a pris toutes les dispositions nécessaires pour procéder à un exercice de fumigation dans la région. Nous menons aussi des campagnes de sensibilisation, invitant les habitants à maintenir une bonne hygiène de vie et à nettoyer régulièrement l’entourage de leur maison. Il faut évacuer tous les déchets et l’eau stagnante pour éviter la prolifération des moustiques », rappellent nos sources.

Par ailleurs, le ministère a redoublé de vigilance auprès des Réunionnais actuellement à Maurice dans le cadre des JIOI 2019. « La fièvre dengue a pris de l’ampleur à La Réunion. D’où l’importance de redoubler de vigilance à Maurice », précisent nos interlocuteurs.

Nos sources révèlent également que le nombre de patients souffrant de gastro-entérite est en augmentation. « Nous avons enregistré une hausse depuis quelques jours. Donc, nous demandons à la population de faire bouillir l’eau avant de la consommer et de bien se laver les mains régulièrement avec du savon. Il est aussi recommandé de consommer des repas fraîchement préparés », soutient-on. Enfin, en ce qui concerne les cas de grippe, il nous revient que le nombre se stabilise, ayant atteint les 5 000 cas la semaine dernière. Les virus AH1N1 et AH3N2 circulent toujours dans l’air, dit le ministère, qui invite le public à se faire vacciner contre la grippe dans l’un des cinq hôpitaux régionaux de l’île.