Le ministre de la Jeunesse et des Sports est depuis mardi dernier acculé par l’Opposition parlementaire et par le président de la MFA autour de la nomination de  Pietro Allatta comme directeur du Club M. A Week-End vendredi’ il a essayé de se défendre…
Devanand Ritoo, la nomination de Pietro Allatta comme directeur du Club M soulève, depuis mardi dernier à l’Assemblée National, un tollé. D’abord est-ce que vous connaissez M. Allatta et l’avez-vous rencontré ?
— Oui je connais M. Pietro Allatta car il m’a été présenté par des gens du football mauricien et des personnes qui ont une forte position sociale m’ont demandé de le recevoir, car ils me disaient tous que M. Allata était disposé à aider le football mauricien. Aussi,qu’ il avait un projet pour cette discipline  C’est pour cette raison que j’ai pris la peine de discuter avec lui.
Avez-vous rencontré M. Allata seul et combien de fois ?
— J’ai rencontré Pietro Allatta en deux occasions, dont une en présence de Sada Vuddamalay, qui était encore le secrétaire général de la MFA et un membre de la MFA dont je ne me rappelle pas trop le nom (ndlr: Dhamramjai Rama)
M. le ministre, la situation judiciaire délicate de M. Allata dont  le leader de l’Opposition  a fait état mardi dernier à l’Assemblée Nationale était connue de tous. Avant de rencontrer une personne vous ne cherchez pas à savoir qui vous laissez entrer dans votre bureau ?
— Je pense que désormais je dois le faire, car je dois vous avouer que je ne savais pas, jusqu’à mardi dernier, le background de ce monsieur. Je tiens à dire deux choses par rapport à votre question.Primo : depuis que je suis ministre, j’ai toujours pratiqué une politique de porte ouverte à l’égard de tous. Des personnes qui ont un projet pour le football, comme pour d’autres disciplines, j’en ai rencontré tout un lot depuis ma nomination. Parce que justement il y a des gens dans le milieu sportif ou politique qui me demande de rencontrer ces personnes.
Secundo : pour toutes les personnes que j’ai été amené à rencontrer sur ces questions, je me fais un devoir de les diriger vers la fédération pour expliquer leur projet,à qui a le pouvoir de décision. Dans le cas de Pietro Allata, j’ai fait la même chose.
Y a-t-il eu des discussions entre la MFA et le MJS sur la nomination de Pietro Allata comme Directeur du Club M ?
—  Le président de la MFA, Vinod Persunnoo et moi en avons parlé de façon verbale, mais jamais de façon formelle.
Est-ce que techniquement la MFA a besoin de l’aval de votre ministère ou vous-même pour nommer un directeur pour le Club M ?
— Certainement non, car je vous rappelle que les fédérations sont autonomes dans leur choix, sauf dans le cas d’un DTN où il y a des discussions au-préalable puisque c’est le ministère qui doit assurer les salaires. Dans le cas de ceux qui se sont succédé comme directeur du Club M, jamais la MFA n’a eu besoin de demander ma permission. Je tiens à vous préciser que la MFA ne m’a jamais fait une demande officielle par courrier pour souhaiter l’aval de mon ministère pour nommer M. Allata à ce poste. Comment il peut y avoir d’accord de ma part si jamais il n’y a pas eu de demande  de la part de la MFA? Personne au MJS n’a signé de lettre donnant à la MFA notre accord dans ce sens. Je le répète encore une fois, il n’y a jamais eu d’échange de correspondances officielles et directes entre le MJS et la MFA ou vice-versa concernant la nomination de Pietro Allata comme Directeur du Club M avant le 18 octobre. Date à laquelle pour le besoin de la question parlementaire, mon ministère a cherché des infos y relative à la MFA.
Devanand Ritoo, vous voulez nous faire avaler la couleuvre que vous ne saviez pas que Pietro Allatta a été nommé directeur du Club M depuis le 13 septembre dernier ?
— Je vous assure que non. Ce n’est que le mardi 23 octobre, le jour où je dois répondre à la question de M. Quirin à l’Assemblée Nationale que j’ai pris connaissance d’un courrier de la MFA m’informant qu’un Certificat été remis à Pietro Allatta comme directeur du Club M. Du reste, mon secrétaire permanent a tout de suite répondu à ce courrier pour dire que tel n’a jamais été le cas.
Pourtant, le président de la MFA dit le contraire et affirme qu’il existe un courrier électronique où un de vos Senior Sports Officer a signé pour dire qu’il n’y a aucune objection à cette nomination et qui porte aussi le sceau de votre ministère ?
— Depuis que cette affaire a éclaté, j’ai effectivement eu connaissance des propos de Vinod Persunnoo dans la presse. J’ai demandé à mon PS d’écrire officiellement à la MFA pour demander une copie de ce document. Mais une précision tout de suite: un courrier électronique n’est pas une lettre officielle de mon ministère. J’attends ce courrier électronique dont parlait Vinod Persunnoo. Puis si quelqu’un a agi de façon malveillante dans mon ministère dans cette affaire, il va devoir en assumer les frais. Pour le bien de tous, il ne faut plus qu’il y ait de confusion dans cette affaire.