Devanand Ritoo est intervenu tard dans la soirée d’hier. Le ministre de la Jeunesse et des Sports qualifie le budget de Xavier Duval de « coup d’essai coup de maître » et avance que malgré la crise économique mondiale persistante, « l’avenir du sport et de la jeunesse mauricienne seront encore plus étincelants sous ce présent gouvernement. »
Ritoo qualifie le budget du Grand Argentier de « growth for the greater good », avec l’accent sur la responsabilité et l’équité et une attention particulière aux pauvres et plus vulnérables du pays. Il dit sa gratitude envers Xavier Duval qui a accordé plus de 15% d’augmentation sur le budget du MJS avec le désir d’investir davantage dans le sport et la jeunesse.
« Grâce au gouvernement, mon ministère a investi Rs 107,2 M dans les fédérations sportives du pays. Une allocation financière (plus de Rs 6M cette année) est allée aux athlètes à travers la High Level Sports Unit. Rs 9,8M ont récompensé les athlètes qui ont brillé sur la scène internationale. Le Trust Fund for Excellence in Sports, le Mauritius Sports Council et autres instances sont mises dans le coup pour l’avancement du sport. En tant qu’ancien athlète, je préfère être sur le terrain. »
Pour le ministre des Sports, la somme de Rs 452,1M destinée au MJS est prévue pour que le sport et l’épanouissement continu des jeunes occupent une place particulière dans ce présent gouvernement. « Ce budget nous permettra d’atteindre nos objectifs. »
Pour ce qui est des 8es Jeux des îles à Mahé et des 10es Jeux d’Afrique à Maputo, l’État a déboursé Rs 128M et « la performance de nos athlètes à ces Jeux était dans l’ensemble satisfaisante, même si certaines disciplines did not performed up to our expectations. »
Dans son intervention, Devanand Ritoo parle de Rodrigues comme « une pépinière de notre sport » et qu’une antenne du TFES sous la présidence d’Alain Wong So a été mise sur pied en octobre dernier pour l’épanouissement de ces athlètes rodriguais.
Parlant de 2012, l’année des JO de Londres et des Jeux de la CJSOI aux Comores, il avance que « les enjeux seront importants et les attentes grandes. » Au niveau des projets d’infrastructures, le remplacement de la piste synthétique du stade Maryse-Justin, l’éclairage des stades St-François Xavier, de Riche Mare et de Beau Vallon, la construction du Triolet Multipurpose Sports Complex, d’un terrain de squash à Petit Camp, d’une piscine à Camp Garreau, Flacq, et des études de faisabilité d’un vélodrome à Roche Brunes, d’un centre de kick-boxing dans la même région, d’un stade de foot dans le Sud et du National Institute of Sports à Belle Vue figurent dans le calendrier 2012 du MJS.
Ce dernier envisage aussi de toucher les sporting tourists à travers des tournois internationaux de cricket et de golf, entre autres.