Dans un affidavit juré devant la Cour commerciale le 20 mai dernier, Ibrahim Meetooa réclame une somme de Rs 1 371 288 à la compagnie Blue Sky Management (ex Appavoo) actuellement en liquidation. L’auteur de l’affidavit était un employé considéré comme un modèle au sein du HLB Appavou & Associates où il a fait son entrée en 1995, selon un premier addidavit qu’il avait juré le 19 septembre 2014 après l’éclatement de l’affaire Appavoo-Butié.
Dans ce document présenté en Cour par son homme de loi, J.C Oshan Bellepeau, Ibrahim Meetooa explique qu’il était employé chez HLB Appavoo & Associates depuis 1995 comme Cleaner/Messenger et que depuis 2003 il travaillait chez Blue Sky Mangement Ltd qui fait partie de la Holding Company du Appavoo Group Companies. Dans son affidavit, on peut lire aussi qu’en 2009, il fit la découverte que les noms de son épouse et de la mère de cette dernière étaient sur le payroll du HLB Appavoo & Associates et lorsqu’il a voulu avoir des explications, on lui avait dit de « not to worry and not to mention to anyone » et que par la suite son salaire sera augmenté.
Tout en affirmant que son épouse et sa belle-mère ne sont pas employées au HLB Appavoo & Associates, ses salaires ont passé de Rs 12 800 à Rs 20 000. Par la suite, sa situation s’est compliquée avec un passage le 4 avril 2014 devant un comité disciplinaire pour détournement de fonds. Le 8 avril, il fut démis de ses fonctions. Ibrahim Meetooa dira aussi dans son affidavit qu’il n’est lié ni directement, ni indirectement dans les allégations de fraudes qui touchent cette compagnie.
Après avoir porté son affaire devant le ministère du Travail où il aurait gagné gain de cause, Ibrahim Maatoora a décidé de poursuivre devant le Cour commerciale Blue Skye Management Ltd pour réclamer plus de Rs 1.3 million, soit 240 mois de salaires.