Fait insolite devant la Cour d’assises ce matin. Alors qu’une affaire était appelée devant le juge Benjamin Marie-Joseph, un Bangladais répondant au nom de Hacque a été placé dans le box des accusés. Conversant uniquement en hindi, il semblait ne pas comprendre ce qui lui arrivait. Après que le juge lui a fait savoir qu’il devrait se présenter en Cour le 5 mars, il a quitté la salle en pleurs.
Après quelques minutes, le représentant de la poursuite, Me Shakeel Bhoyroo, s’est aperçu que celui qui avait été emmené devant la Cour d’assises n’était pas la bonne personne et, après avoir parcouru les documents, dont une copie du passeport du véritable accusé, il s’est rendu compte que ce dernier était… une femme !
Le juge a ainsi ordonné que le Bangladais retourne en Cour pour des éclaircissements et, grâce à un officier de police parlant couramment l’hindi, l’on a appris que le Bangladais portait le même nom de famille que l’accusée, était de la même nationalité, mais n’avait aucun lien avec elle. Le fait que le chef d’accusation ne mentionnait pas si l’accusé était un homme ou une femme avait encore plus ajouté à la confusion. Le Bangladais est finalement retourné en cellule avec les excuses de la Cour.