Lise Coindreau, femme d’affaires à la tête d’un véritable empire immobilier dans la région de Flic-en-Flac, a été déclarée en banqueroute par la Haute Cour de Londres. Cette décision fait suite à un procès en réclamations logé par un de ses clients dans l’immobilier devant cette instance judiciaire britannique. Cette affaire remonte à 2013 vu que le Case File porte la référence 5562 de 2013.
Dans un premier temps, la principale concernée avait tenté de faire comprendre que cette affaire ne relevait pas d’une grande importance. Mais le 26 août de l’année dernière, la haute Cour de Londres a procédé à la nomination de Zafar Iqbal en tant que Trustee in Bankruptcy, pour traiter des réclamations contre Lise Coindreau. Dans des avis de presse publiés à Maurice cette semaine par les soins du Trustee in Bankruptcy, mention est faite que tous les créanciers de celle qui est présentée sous le nom de Marraine de Flic-en-Flac doivent soumettre les preuves de leurs réclamations au plus tard à la mi-février.
Toutefois, une confusion est notée à ce sujet dans la mesure où dans un avis en date du 14 janvier de cette année, la date du 11 février prochain est donnée comme l’échéance alors que dans l’autre en date du 20 janvier, la date limite du 17 février est précisée. Mais les parties intéressées peuvent se mettre en contact avec le Trustee in Bankruptcy en transmettant des e-mails à zafar@cyca.co.uk pour de plus amples renseignements au sujet des étapes subséquentes.
À Maurice, Lise Coindreau a fait parler d’elle en 2013 quand sa Mercedes S600L a été saisie sur ordre de la Mauritius Revenue Authority dans le cadre de la Returning Resident Saga pour fausse déclaration douanière.