Chitra Hauradhun, une manifestante portant son bébé d’un mois dans les bras, brandissait une pancarte proclamant « ena enn dilo kanal ki pas dan sa sime-la. Li santi telma pi ki nepli kapav ouver la fenet. Mo ti baba finn malad akoz sa. Sipa komie fwa noun bizin al lopital akoz sa ». Plusieurs jeunes présents ont quant à eux expliqué qu’ils devaient avoir deux paires de chaussures lorsqu’il pleut : une pour se rendre à l’école en traversant « l’eau puante » et l’autre pour être au sec une fois à destination. Toutefois nombreuses sont les familles qui refusent cette solution. Elles expliquent que « bann zour kot ena lapli zanfan pa kapav al lekol akoz sime deborde ek ena dilo partou ».