Avec les Smart Cities, dont peu d’informations sont disponibles, le gouvernement envoie encore une fois le mauvais message. Car certains de ces projets provoqueront des dégâts sur la biodiversité, comme celui prévu à Roches Noires. Ce type de développement se fait au détriment de l’environnement et s’effectue sans une vision à long terme.
Quel que soit le gouvernement en place, la préservation de l’environnement est le domaine qui fait souvent les frais du développement. Malgré les erreurs du passé, les leçons n’ont pas été apprises. Dans le cas du projet de Roches Noires, qui a été vivement contesté ces derniers temps, la société civile et les acteurs qui militent pour la préservation de l’environnement sont inquiets. Principalement parce que la région zone abrite des zones humides. “En ce qui concerne la Smart City de Roches Noires, nous n’avons pas suffisamment de matière pour bien cerner le projet. Nous sommes très inquiets concernant l’impact qu’un projet de cet ordre pourrait avoir sur cette région. Elle abrite un parc national qui vient d’être créé. Elle est aussi dotée de caves souterraines et de tunnels créés par les mouvements de lave qui abritent des chauves-souris endémiques comme le Mormopterus acetabulosus et le martinet Aerodramus francicus. Rappelons qu’ils sont également importants pour la recharge d’eau souterraine”, souligne le Dr Vikash Tatayah de la Mauritian Wildlife Foundation.