Omnicane, en collaboration avec la Global Reporting Initiative (GRI) et le Mauritius Institute of Directors (MIoD), a organisé pour la première fois un atelier de travail sur le thème ‘Sustainability Reporting – Launch of GRI G4 in Mauritius’, hier au Hennessy Park Hotel à Ébène. Étaient notamment présents pour l’occasion le ministre de l’Environnement et du Développement durable Deva Virahsawmy, le Chairman Emeritus du GRI et de l’IIRC, le Pr Mervyn King, le responsable du GRI Focal Point South Africa Douglas Kativu, la CEO de la MIoD Jane Valls, ainsi que que le CEO d’Omnicane Jacques d’Unienville. Ce dernier dit qu’Omnicane est « très fière d’être associée au premier atelier de travail sur le GRI G4 » organisé à Maurice en collaboration avec le GRI’s Africa Focal Point et la MIoD. Selon M. d’Unienville, adopter des pratiques de commerce durables est devenu un « must » pour « garantir la viabilité à long terme ». Chez Omnicane, dit-il encore, « nous avons placé le développement durable au coeur de nos opérations ». Et d’ajouter : « Nous croyons fermement en un modèle d’affaire économiquement résilient, tout en étant à la fois socialement inclusive et respectueuse de l’environnement. » Il est essentiel, selon lui, que les parties prenantes – comme la GRI, la MIoD, le Stock Exchange of Mauritius (SEM) et le gouvernement – travaillent conjointement pour la promotion du ‘sustainability reporting’ auprès des entreprises à Maurice.
Pour le Pr Mervyn King, il n’est désormais « plus suffisant » pour les compagnies de ne faire que du ‘Financial Reporting’ car, poursuit-il, « cela ne communique pas suffisamment les opérations de la compagnie ». A l’avenir, les compagnies locales devront donc adhérer au ‘Sustainability Reporting’ si elles veulent prospérer et attirer de nouveaux investissements. Et d’expliquer ensuite les « avantages » de publier un rapport plus transparent et compréhensible. « Une compagnie qui communique sur son impact social, environnemental et financier donne une image plus claire de sa vision », explique le Pr King.
Devanand Virahsawmy a, quant à lui, félicité le MIod et Omnicane pour « leurs initiatives louables » en organisant cet atelier de travail, en droite ligne avec les mesures annoncées dans le programme gouvernemental 2012-2015 concernant la promotion du concept de l’index de durabilité pour les sociétés cotées en Bourse. Cette initiative converge par ailleurs avec la vision du gouvernement énoncée dans le programme Maurice Île Durable, qui vise à ancrer notre pays sur cette voie. Selon lui, un « changement positif » a été constaté dans la manière dont les entreprises sont gérées à Maurice. Beaucoup d’entreprises, estime-t-il, adhèrent maintenant au principe que la compagnie ne génère pas que des biens matériels, mais « est aussi responsable de la sauvegarde sociale et environnementale ». Pour le ministre, le ‘Sustainability Reporting’ est un cadre et une étape permettant aux industries d’optimiser l’efficacité de l’utilisation des ressources. En adoptant des pratiques durables, les entreprises peuvent ainsi obtenir un avantage concurrentiel, c’est-à-dire accroître leur part de marché et, dans le long terme, augmenter la valeur actionnariale. Il est également d’avis que cette initiative aidera à « promouvoir l’économie verte ».
Omnicane a été la première compagnie en 2010 à adopter les ‘GRI Reporting Guidelines’ version 3.1 comme cadre pour communiquer son engagement de développement durable. Depuis, la compagnie a consolidé et amélioré son système de ‘reporting’ en mettant l’accent sur des stratégies de développements durable. En 2012, Omnicane a produit son premier ‘Integrated Report’ et a progressé du niveau C au niveau B+. La prochaine étape sera la transition vers la nouvelle version G4 d’ici 2015.