Le projet Maurice Île Durable (MID) se concrétise davantage début 2013 avec la présentation officielle début 2013 du MID Policy, Strategy and Action Plan. Ce document, qui a été préparé par la firme Mott MacDonald, est présentement en phase de validation auprès des divers ministères et autres départements concernés par la réalisation de ces projets tombant sous le MID. C’est ce qu’a annoncé hier l’Executive Chairman de la Commission MID, Osman Mohamed, au siège du ministère de la Fonction publique à Port-Louis.
« Le document final contenant le MID Policy, Strategy and Action Plan et qui a été préparé par le consultant Mott MacDonald passera au conseil des ministres en début 2013 », a annoncé l’Executive Chairman de la Commission MID, Osman Mohamed qui était entouré de ses principaux collaborateurs, dont Sunil Dowarkasing, qui vient d’être nommé Project Coordinator auprès de la Commission MID.
« Ce ne sera pas un document statique. Il aura aussi un côté évolutif qui nous permettra de poursuivre un modèle de développement qui tient compte, non seulement, des impératifs économiques, mais également des aspirations profondes de chaque citoyen mauricien dans le temps, et surtout de ne pas compromettre les chances des générations futures », a ajouté Osman Mohamed. Selon l’intervenant, l’ultime objectif du MID est d’améliorer la qualité de vie des Mauriciens. « Le MID place l’homme au centre du développement », a-t-il insisté.
L’Executive Chairman de la Commission MID a précisé que la commission n’implémente pas des projets comme telle, mais qu’elle est une agence de coordination. « La Commission a le mandat spécifique de produire la Politique nationale, les Stratégies et le Plan d’action MID avec la collaboration du ministère de l’Environnement et d’assurer son implémentation », a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, Osman Mohamed s’est félicité de la récente nomination de Sunil Dowarkasing au poste de Project Coordinator. « Jusqu’à présent, j’ai été le seul technicien au niveau de la commission. Ce renfort arrive donc a point nommé car nous allons être plus présents sur le terrain », a-t-il expliqué.
Selon l’Executive Chairman de la Commission MID, des départements gouvernementaux tels que les ministères de l’Environnement, des Services publics et de l’Énergie, de l’Agro-industrie, du Tourisme, de la Pêche, de l’Education, des Administrations régionales et de l’Industrie ainsi que le MID Fund et le National Empowerment Foundation ont, entre autres, réalisé jusqu’ici plus d’une centaine de projets dans le cadre du MID.
À cet effet, Osman Mohamed a circulé hier deux listes : d’abord celle d’environ 130 projets déjà réalisés ou en phase de réalisation, et la seconde contenant un plan d’action d’environ une trentaine de projets pour la période 2013-2015 dans les domaines de l’Environnement et des Énergies dans le moyen terme. « On note aussi beaucoup des projets du côté du secteur privé, des ONG et des bailleurs de fonds. La concrétisation du projet MID apportera dans son sillage, de la cohérence dans l’action gouvernementale et le MID sera alors beaucoup plus visible et, on le souhaite, beaucoup plus fédérateur aussi, élément sine qua non pour sa réussite », a-t-il précisé.