En ligne avec le Budget 2015-2016, le gouvernement, à travers le ministre de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority, Raj Dayal, invite les départements et autres agences du gouvernement, les écoles et les collèges ainsi que les organisations non gouvernementales à s’enregistrer pour le Rainwater Harvesting Scheme 2015-2016 pour faire équiper leurs bâtiments respectifs d’un système de récupération d’eau de pluie. La subvention allouée pour chaque demande se situe entre Rs 50 000 et Rs 500 000.
La Rainwater Harvesting ou la récupération d’eau de pluie est un système de collecte et de stockage de l’eau de pluie en vue de l’utiliser ultérieurement. Ce système nécessite la mise en place d’une installation spécifique, qui peut varier dans sa complexité suivant l’utilisation finale de cette eau récupérée. L’eau pluviale ruisselant sur le toit est ainsi acheminée par les descentes de gouttières vers une citerne pour y être traitée via un système de filtration.
En ligne avec le Budget 2015-2016, le gouvernement, à travers le ministère de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority, invite les départements et autres agences du gouvernement, les écoles et collèges ainsi que les organisations non gouvernementales à s’enregistrer pour le Rainwater Harvesting Scheme 2015-2016 pour faire équiper leurs bâtiments respectifs d’un tel système de récupération d’eau de pluie.
« Quand on pense qu’environ 3 % de la consommation totale en eau, soit 3 à 6 litres, servent à boire et à cuisiner et que les toilettes à elles seules envoient directement dans les égouts un tiers de l’eau potable, l’on peut aisément comprendre l’importance d’utiliser l’eau pluviale pour les besoins non domestiques non seulement sur notre porte-monnaie, mais surtout économiser l’eau traitée qui est une ressource très précieuse », explique une source au ministère de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority.
Notre source estime par conséquent que l’essentiel des besoins d’un bâtiment pourrait donc être satisfait par la récupération de l’eau de pluie. Cette eau non traitée pourrait donc être utilisée pour l’arrosage des plantes et des pelouses (principalement en été durant les périodes de restriction d’eau), pour le lavage des voitures, pour la mise à niveau de la piscine, pour l’alimentation des toilettes ou de la machine à laver et pour les nettoyages divers (sols, extérieur, etc…)
Notons toutefois que dans une habitation, pour des raisons de sécurité sanitaire, l’eau de pluie et l’eau courante de la Central Water Authority (CWA) doivent circuler dans deux réseaux de plomberie différents, et donc disposer, par exemple avant les toilettes ou la machine à laver, d’un système de déconnexion réglementaire pour éviter toute pénétration d’eau de pluie dans le réseau d’eau de la CWA.
Selon le ministère de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority, ce Rainwater Harvesting Scheme 2015-2016 vise trois objectifs. D’abord encourager les collectivités locales (conseils de villages, conseils de district et municipalités), les écoles et collèges, les départements et autres agences du gouvernement ainsi que les organisations non gouvernementales à utiliser l’eau de pluie pour leurs besoins ne nécessitant pas de l’eau potable, comme pour laver les pavages, les toilettes et l’arrosage. Puis, réduire la facture d’eau des collectivités locales, qui utilisent beaucoup d’eau pour le nettoyage de leurs marchés et autres foires. Et enfin, rehausser la sensibilisation du public mauricien à l’importance de la récupération et l’utilisation de l’eau pluviale.
Notons, par ailleurs, que ce Rainwater Harvesting Scheme 2015-2016 n’est pas destiné, pour l’heure, aux foyers et autres particuliers. Les départements et agences du gouvernement ainsi que les collectivités locales sont éligibles à une subvention de Rs 500 000 chacun. Les écoles et collèges (publics et privés) peuvent chacun prétendre à une « grant-in aid » de Rs 100 000, tandis que chaque ONG peut avoir une subvention de Rs 50 000 pour faire installer un système de récupération de l’eau de pluie.
Les intéressés peuvent récupérer le formulaire d’application sur le site Internet du ministère de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority : http://environment.govmu.org.