Lors de sa visite dans l’île, le Britannique Ian Hendon, first-team coach de West Ham United, s’est entretenu avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint. À quelques heures de son retour en Angleterre, Ian Hendon, qui a rencontré la presse dans les locaux du MJS à Port-Louis hier, dresse un bilan positif de son passage. Ainsi, il a pu constater que Maurice possède quelques joueurs de qualité.
« Lundi, j’ai été assister au match entre le leader et son dauphin (ndlr : Roche-Bois Bolton City et Petite Rivière Noire FC, soldé par une victoire du PRNFC 3-1). J’ai pu constater qu’il y a de bons joueurs à Maurice », a-t-il déclaré. Cependant, il a tenu à prévenir qu’il lui faut une vue plus globale de la situation avant de se prononcer définitivement. « C’est difficile de se prononcer en n’ayant vu qu’un match », a-t-il tenu à préciser.
Mais pourtant, le club anglais est prêt à apporter son aide dans tous les domaines nécessaires. Ainsi, l’expertise anglaise pourrait se traduire par des idées à concrétiser ou dans la mise en action d’un plan qui aiderait le développement de la discipline à long terme. « En fait, pour que le développement ait bien lieu, il faut un plan sur une durée de cinq ans au minimum et il faut s’y tenir », maintient Ian Hendon. Cela dit, les choses iront dans le sens de la marche une fois que le plan est enclenché. « Rien ne dit que ça ira vite. Mais il faudra qu’on s’y tienne pour obtenir les résultats. »
Il jette aussi un regard positif sur les infrastructures sportives du pays. « Elles sont dans un bon état », dit-il. Autre bilan : la formation. Ian Hendon a visité plusieurs écoles de foot pendant son passage. Et il a fait à chaque fois le même constat. « J’ai vu des enfants qui jouaient, qui prenaient plaisir à jouer. C’est très bien de les voir », a-t-il conclu.