Les ministres Lormus Bundhoo (Santé) et Mookhesswur Choonee (Arts et Culture) ont procédé hier après-midi à la pose de la première pierre de la construction d’une médi-clinique à St-Antoine, Goodlands, sur un terrain de 4 600 mètres carrés. Ce projet d’une superficie de 18 500 pieds carrés devrait coûter environ Rs 80 millions à l’État.
Les services de santé sont actuellement offerts dans un bâtiment de 1 600 pieds carrés qui sert de Area Health Centre à une population d’environ 20 000 personnes. Sept Community Health Centres sont attachés à ce centre de Goodlands pour desservir environ 35 000 personnes.
La construction de la nouvelle médi-clinique, qui a déjà démarré, devrait être complétée en février 2014. Y seront proposés une quinzaine de services, dont le traitement de maladies courantes et autres blessures, les pansements, les injections et la collection des échantillons de sang, le planning familial, les soins post-natal, la pédiatrie, les maladies non-transmissibles, les tests et les conseils pour le VIH, les soins dentaires, la santé éducative, la pharmacie et les services de laboratoire.
Dans son discours, le ministre de la Santé a rappelé que les soins de santé restent une priorité du gouvernement et doivent être disponibles à la population, non seulement dans les hôpitaux mais aussi dans les lieux les plus proches où les gens vivent et travaillent. Lormus Bundhoo a également rappelé que le pays compte trois médi-cliniques, un hôpital communautaire, 23 Area Health Centres et 114 Community Health Centres. Selon lui, ces institutions accueillent plus de quatre millions de patients annuellement.
Lormus Bundhoo a aussi fait état des chiffres de soins de santé primaire à Maurice pour illustrer le progrès accompli dans ce domaine. L’on apprend, entre autres, que l’espérance de vie de la population est passé de 67,4 ans pour les hommes en 2000 à 69,5 ans en 2011 et de 74,6 ans pour les femmes à 76,8 ans durant la même période.