Dans le sillage de son processus de développement, l’Association mauricienne de handball (AMH) va créer un nouveau championnat juniors qui devrait voir le jour fin février-début mars prochain, avec pour objectif d’assurer la relève du handball mauricien.

« Nous voulons faire en sorte que ce championnat soit une réussite. Néanmoins, nous avons des compétitions majeures dont les Jeux de la CJSOI en avril et l’IHF Challenge Trophy U21 en mai prochain qui demeurent nos priorités. La fédération va établir un calendrier afin que ces compétitions se déroulent sans anicroche. L’objectif est d’assurer les prochaines générations de handballeurs », souligne le président de l’AMH, Ludovic Carré.
Ce championnat sera réservé dans un premier temps qu’aux garçons. Cinq équipes seront alignées : Plaisance Sports Club, Union Beau Bassin Rose-Hill, Curepipe Rangers, Curepipe Starlight Sporting Club et Association Sportive Port-Louis 2000. Pour le président du Plaisance Sports Club, Gérard Jules, ce championnat est encourageant pour l’avenir de la discipline. « Lorsque l’ancienne présidente Joëlle Chengen officiait dans les années 1990-2000, ce championnat figurait au calendrier des activités. Par la suite, il a été délaissé. Depuis que Ludovic Carré a pris les rênes de la fédération, il œuvre pour que cette discipline retrouve une certaine notoriété. Ce qui est bien dans ce projet, c’est que cela encouragera beaucoup de jeunes à pratiquer le handball », nous dit-il.
« Au niveau de mon club, plusieurs parents sont revenus vers moi, car ces jeunes s’entraînent mais sont sevrés de compétitions. Ils auront la chance de se mesurer à d’autres joueurs. Éventuellement, les entraîneurs verront ce dont ces jeunes sont capables. Pour l’instant, je n’ai toujours pas désigné un entraîneur, mais cela se fera très prochainement », déclare-t-il.
Sachant que l’AMH a organisé des ateliers d’initiation destinés aux filles dans le but d’attirer la gent féminine, le championnat féminin ne sera rétabli que lorsque le nombre de jeunes handballeuses augmentera. Gérard Jules, qui est aussi l’entraîneur national de la sélection féminine en vue des Jeux de la CJSOI (avril prochain à Djibouti), il se dit optimiste pour cette compétition.
« J’ai rencontré le président de la fédération lundi afin de lui présenter mon programme d’entraînement. Avec le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, le problème de transport des sélectionnés devrait être résolu. Si tout se passe bien, d’ici au début de la semaine prochaine, nous entamerons la préparation avec trois jours d’entraînement en semaine », conclut-il.