Musicienne professionnelle experte en Dhrupad — forme la plus ancienne de musique classique indienne —, Shivala diffuse dans le monde les connaissances et expériences de cette musique considérée comme un yoga du son. Actuellement chez nous, elle propose ateliers et concerts ouverts au public. Rencontrée à l’hôtel Véranda, à Grand-Baie, mardi, elle nous décrit les 5 choses à savoir sur les bienfaits du Dhrupad.
1: La musique védique, un yoga du son
« Le Yoga du Son est l’ensemble des pratiques qui utilisent la voix et les mantras conduisant à l’unité et à la connaissance de soi. Son but est spirituel et thérapeutique. Dans le yoga du son, la voix est utilisée comme un outil de connaissance et d’investigation intérieure. C’est un moyen de s’éveiller à la Conscience et de vivre l’expérience de l’unité. Chanter ou émettre des sons depuis le centre du corps éveille les fréquences vibratoires de l’individu. »
2: Ancien et pur
« Le Dhrupad est le style de musique védique le plus ancien et le plus pur que l’Inde ait inventé. C’est une ancienne science musicale des sons, visant à développer la conscience humaine. Il est la base de tous les styles vocaux de la musique classique de l’Inde du Nord. Mais au fil du temps, la puissance initiale et la pureté de cette musique a été déformée et polluée. C’est la musicologie occidentale qui a dégradé l’harmonie et la beauté des intervalles sonores de la musique en déformant leurs rapports naturels. La musique de l’harmonie s’est éloignée des lois de la nature, alors qu’elle est censée faire le contraire, nous amener plus en harmonie avec les lois de la nature. »
3: Vraies gammes
« Le monde a été bombardé et conditionné par des musiques dont les gammes sont dites tempérées, lesquelles sont en fait des gammes fausses et contre nature. La gamme tempérée est une division artificielle de l’octave en douze notes à intervalles égaux. Ces notes musicales sont en désaccord avec ce qu’on appelle les harmoniques naturelles. Ce système est non seulement faux mais il réduit considérablement le nombre de gammes possibles par rapport à ce qu’utilise le Gandharva Véda. Il est singulier de remarquer qu’aucun des grands compositeurs classiques n’a écrit pour la gamme tempérée ! Mozart lui-même était fortement opposé à ce que sa musique soit jouée selon ce système d’accordage. La gamme tempérée a fait obstacle à l’harmonisation réelle ainsi qu’aux innombrables bienfaits de la musique. Avec la domination de la gamme tempérée, les connaissances anciennes des gammes micro-tonales utilisées dans le Dhrupad sont menacées de disparition. Voilà pourquoi nous diffusons les connaissances et expériences de cette musique. »
4: Bienfaits
« Utilisé comme Yoga du son, le Dhrupad vise à supprimer tous les blocages dans l’expression du son. Il supprime aussi les tensions, ouvre les canaux subtils de l’énergie et crée une détente complète. Le but réel du Dhrupad n’est pas de divertir, mais d’élargir la conscience humaine. Les gammes micro tonales développent notre sens de l’ouïe en nous rendant plus sensibles aux nuances des sons et de leurs influences. »
5: Ateliers et concerts
« Durant les ateliers, les stagiaires apprennent des exercices respiratoires et vocaux qui permettent de renforcer les cordes vocales, stabiliser et placer la voix. Mais aussi à faire vibrer les sons dans différentes parties du corps en utilisant le son A et les syllabes racines des cinq éléments qui équilibrent et harmonisent tous les sens. Les participants seront guidés à chanter les micro-tons correctement. Un autre atelier complet propose des techniques d’autoguérison et de protection. »
Les ateliers se tiennent du 8 au 15 novembre de 9h à 12h au Heritage Le Telfair Golf & Spa Resort. Après un premier concert de musique védique ancienne le vendredi 31 octobre à l’hôtel Véranda, Shivala propose un deuxième concert qui aura lieu le samedi 8 novembre au Heritage Resort. Pour tout renseignement, appeler sur le 601 55 42.