Bien que les méthodes diffèrent, les bienfaits de la méditation ne sont plus à démontrer. Le Vipassana est l’une des plus anciennes techniques de méditation. Cette méthode demande une présence attentive des sensations du corps et une respiration consciente. Ses bienfaits: elle permet à l’esprit de se clarifier et de s’apaiser, de se libérer de la colère ou autres émotions négatives. Éclairage sur cette méthode par Eric Lataste, enseignant français de Vipassana qui était récemment à Maurice pour l’organisation d’une retraite Vipassana.
«Le Vipassana qui signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle consiste à méditer dans un silence complet, en focalisant son attention sur ses sensations physiques et en les observant objectivement. La technique est un processus logique de purification mentale grâce à l’auto-observation», explique Eric Lataste.
Éliminer les toxines mentales, les émotions destructrices. Ce sont là les objectifs du Vipassana. «De temps en temps, il nous arrive à tous d’être assaillis par le stress, de ressentir de l’agitation, de la frustration, un manque d’harmonie. Lorsque nous souffrons, nous ne limitons pas notre souffrance à l’intérieur de nous-mêmes; au contraire, nous ne cessons de la diffuser autour de nous. Ceci n’est certainement pas une bonne façon de vivre. Vipassana nous enseigne à observer la réalité à l’intérieur de nous-mêmes. Il s’agit de laisser les pensées surgir sans les forcer ni les retenir, sans les condamner ni les approuver».
Le méditant se contente donc d’observer les pensées qui se présentent comme les images d’un film et qui apparaissent et disparaissent. «On accepte donc la tristesse, la colère, la peur. Par cette observation impartiale, nous avons accès aux causes de notre agitation ou de notre insatisfaction. Cette méditation nous aide à dissoudre les tensions, à défaire les noeuds internes et à mener une vie plus positive, plus équilibrée. Des personnes à tendance dépressive ou colérique ont pu mettre fin à ces négativités facilement grâce à cette pratique», dit-il.