Le pont Clavet, situé à Sébastopol, a été inauguré vendredi dernier par le ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo. Ce dernier devait accuser certaines personnes d’agir contre l’intérêt de la population lorsqu’il s’agit de trouver des terres pour les infrastructures publiques.
« Certaines personnes sont toujours opposées au développement. J’ai honte lorsque je les vois réagir de manière négative », a lancé Anil Bachoo à l’inauguration du pont Clavet hier, en faisant ressortir les difficultés que le gouvernement a eu lors de la construction de ce nouveau pont afin de protéger les habitants de la région des inondations.
« Imaginons si ce pont n’avait pas été construit, quelle aurait été la situation ici à Sébastopol. Les informations étrangères nous apprennent qu’il y a de grandes inondations en Grande Bretagne et aux États-Unis. En Grande Bretagne, plus de 140 000 familles sont sans électricité depuis une dizaine de jours et on estime que ça va durer des semaines. Si ti dan Moris sa, minis ti pou bizin demisyone », a-t-il lancé. Maurice, poursuit-il, n’a pas de grandes ressources à part ses ressources humaines, « me gete ki kantite devlopman nou pe resi fer ». Dix ans de cela, ajoute-t-il, un rapport avait fait état d’une centaine de ponts qui étaient considérés comme étant dangereux et qu’on devait reconstruire. « Aujourd’hui, je peux dire que nous avons déjà reconstruit tous ceux qui étaient considérés comme dangereux ». Et d’évoquer les autres travaux de développement qui ont été réalisés dans la région ces derniers temps. Le budget alloué pour le développement des infrastructures, qui était de Rs 100 M, est passé à Rs 4 milliards, souligne Anil Bachoo.
Pour sa part, le ministre de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah a estimé que le développement n’a pas lieu uniquement à Sébastopol ou à Clémencia, dans la circonscription N°10. « Si quelqu’un dit le contraire, c’est qu’il est de mauvaise foi car jamais on n’a investi autant dans les infrastructures publiques au niveau national ». Il a annoncé le début des travaux de construction du campus universitaire à Montagne-Blanche au coût de Rs 300 M. Le ministre a également annoncé la venue de l’Indian Institute of Technology (IIT) à Maurice, une université indienne qui, soutient-il, produit les meilleurs étudiants dans le monde.