Souvent comparé à St-Tropez pour sa vie nocturne animée, ses eaux bleu azur, ses catamarans et bateaux de pêche, et ses hôtels de luxe, Grand-Baie ne cesse de peaufiner et renforcer son attrait touristique avec la construction de nouveaux complexes commerciaux et résidentiels. Malgré le développement galopant des infractructures touristiques, ce gros village moderne de la côte nord a conservé son charme. Ce qui n’est pas le cas pour sa plage qui a perdu de son attrait en raison de l’installation de gabions pour contrer le phénomène d’érosion.
À Grand-Baie, l’ennui a déserté les lieux depuis belle lurette. Un week-end dans cette agglomération du nord rime souvent avec animation — pubs, boîtes de nuits ou casino, shopping, sports nautiques, délices culinaires des nombreux restaurants aux spécialités variées, de la fast food à la cuisine chinoise en passant par la cuisine européenne. Le village côtier offre aussi des possibilités d’hébergement: hôtels de luxe et bungalows.
Les touristes, nombreux dans cette région, profitent des nombreux services offerts à leur agrément (spas, loueurs de bateaux et véhicules). Quant aux adeptes du shopping, ils y trouvent largement leur compte: Sunset boulevard, Grand-Baie Bazaar, Grand-Baie Store, qui abritent des boutiques regroupant les plus grandes marques et griffes de luxe.
Au centre commercial de Super U, les travaux pour la construction de nouvelles ailes ont presque terminé. Le bâtiment abrite de nombreuses enseignes de restauration rapide, celles spécialisées dans la vente de produits textiles et un Food court. Les nouvelles ailes incluent aussi un gymnase, un spa et des espaces bureaux.
D’autres développements sont en cours de réalisation. Comme la Croisette, cet immense centre commercial qui accueillera ses premiers visiteurs dans quelques mois. Situé à l’intersection de l’autoroute du Nord et du Chemin-Vingt-Pieds, le plus grand centre commercial de Grand-Baie abritera salles de cinéma, supermarchés, librairies, cafétérias, boutiques, entre autres. La Croisette comprendra aussi des appartements et des duplex. On y trouvera aussi banques, restaurants, salons de haute coiffure, espaces de loisirs, gyms, courts de tennis, entre autres. Ainsi qu’une esplanade de 5 000 mètres carrés pour accueillir différents événements.
Si cette zone côtière continue de se moderniser et de s’embellir, qu’en est-il de ses deux plages? Surtout celle de la baie. Pendant que l’intérieur du village se développe, Grand-Baie a perdu une grande partie de sa plage en raison de l’installation de gabions pour lutter contre l’érosion, cette surface étant pleinement soumise à l’érosion. Plus de jetée, plus de baigneurs ou d’amateurs de sports nautiques, plus de sable doré. Les baigneurs trouvent leur bonheur sur cette partie de la plage située entre le parking et le Sunset Boulevard où flottent sur une eau limpide pirogues et bateaux de plaisance.
La Cuvette qui se trouve entre les hôtels Royal Palm et Veranda a conservé sa coquette plage et ses rochers qui fait le bonheur des pêcheurs à la canne. Mais, si les gabions ne constituent pas un obstacle ici pour la baignade, elle est toutefois déconseillée: un panneau indique que le bain est dangereux. Certains se baignent à leur risque et péril, mais la zone est surveillée par les membres du Coast Guard tous les jours. Grand-Baie serait-elle toujours la plage idéale pour profiter de la mer à l’ombre d’un arbre?
———————————————————————————————————————————
Lady Lisbeth
Juste à l’opposé de la baie, du côté de l’hôtel 20° Sud à Pointe-aux Canonniers, on peut parfois apercevoir le Lady Lisbeth, ce bateau « vintage » en teck de 17m de long. Construit en 1929, il a été entièrement restauré par l’hôtel 20° Sud, suivant des photos retrouvées au Musée de la marine Taylor & Smith à Port-Louis.
Ce bateau fut construit par la famille Taylor à usage personnel et pour transporter leurs hôtes de marque. C’est à ce jour, le plus ancien bateau à moteur de l’île Maurice. Il possède deux mâts, mais n’est pas propulsé par des voiles, les mâts ayant plus une vocation esthétique que fonctionnelle. Lady Lisbeth offre la possibilité de dîner à bord. Tous les soirs, il appareille pour une croisière gastronomique dînatoire dans la baie, réservée à seulement huit passagers.