Réunissant la presse autour de la nécessité d’un dialogue interreligieux « permanent et cultivé », la Sanatan Holitic Vidhya Academy, cette semaine, a aussi évoqué la tenue du Makar Sankranti ce vendredi 15. À l’agenda, également, « nous souhaiterions comprendre pourquoi le Sanskrit n’est pas enseigné au Rabindranath Tagore Institute (RTI)… Nous nous en remettons, pour cela, à la ministre Dookun-Luchoomun et la directrice du centre, Soorya Gayan ».
S’appuyant sur une récente déclaration de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, en faveur d’un dialogue interreligieux régulier et qui prône la culture des différences entre les communautés, la Sanatan Holitic Vidhya Academy, dont le porte-parole est le pandit Ved Gopee, également membre du Conseil des Religions, a rencontré les médias cette semaine au Kaliamen Temple de Bell-Village. Priorité à l’agenda de cette organisation qui réunit plusieurs prêtres officiant dans plusieurs kovils et mandirams de l’île, « l’urgence, dans notre contexte actuel, de raffermir notre dialogue interculturel. Nous vivons dans un pays qui est souvent cité en exemple pour son harmonie entre les différentes communautés. Cependant, nous remarquons que cette paix sociale est très précaire et peut facilement s’effriter. De ce fait, nous prenons l’initiative d’inviter tous les chefs religieux qui se sentent tous aussi concernés que nous à renforcer nos liens ». Qui plus est, soutient cette organisation apolitique, « dans quelques jours, le monde va célébrer la journée internationale de la religion. Nous demandons que des messages de paix et d’harmonie interconfessionnelle soient diffusés dans les églises, mosquées, temples, mandirams et autres lieux de culte à travers le pays ».
S’agissant de la fête Makar Sankranti, l’association a expliqué que « cette année, la fête sera célébrée le 15 et non le 14. Pourquoi ? “Makar” est le nom du Capricorne dans le zodiaque, tandis que “sankranti” est la rentrée, ou transmission. Or, la transmission du Soleil dans Capricorne est connue comme “makar sankranti”. Et cette année, le soleil quitte le signe sagittaire le 14 janvier vers 23 h 57 pour faire son entrée dans Capricorne ». La Sanatan Holitic Vidhya Academy souligne que « Makar Sankranti se fête en famille, dans les temples, kovils et mandirams en honneur du dieu Soleil, Surya Narayan, pour ses bienfaits sur l’humanité. Le Soleil est la première source de vie. Sans lui, rien n’existe. Cette fête a aussi une signification astrologique, elle marque le début de la période de l’Uttarayana, opposé à Dakshinaayana, le mouvement méridional du soleil. C’est à cette période que l’on planifie les événements important tels que mariage, baptême, consécrations des divinités, entre autres ».
Lors de cette rencontre, la Sanatan Holitic Vidhya Academy a aussi évoqué le fait que « le Sanskrit, qui est très important pour nous afin de lire nos écritures sacrées et nous adonner à nos rites et traditions, n’est pas enseigné à la RTI d’Îlot. Il nous semble que c’est un impair assez important et nous sollicitons l’intervention de la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun, ainsi que la directrice du centre, Soorya Gayan, à cet effet ».