Étant donné sa position stratégique dans l’océan Indien, Maurice est le lien logique entre l’Asie et l’Afrique, a affirmé le Premier ministre lors de son intervention à l’ouverture officielle du Pravasi Bharatya Divas (PBD) régional au centre de conférence Swami Vivekananda, à Pailles samedi dernier, en présence du leader de l’opposition, Paul Bérenger, du ministre indien des Affaires indiennes d’outremer, Valayar Ravi, des parlementaires mauriciens, des représentants du Mouvement socialiste mauricien (MSM), et de son épouse Veena Ramgoolam. Navin Ramgoolam a exhorté les délégués étrangers et locaux à ne pas utiliser cette plateforme créée par l’Inde que pour faire des affaires mais pour se connecter les uns les autres et partager une culture et des valeurs communes.
« Certains d’entre vous sont à Maurice pour la première fois. Vous vous êtes sûrement rendus compte que Maurice est un pays approprié pour tenir ce genre de rencontre. La nation mauricienne s’est construite à partir de différentes diasporas des plus grandes civilisations et vu sa position stratégique dans l’océan Indien, Maurice constitue an obvious bridge between Asia and Africa », a affirmé le Premier ministre.
Navin Ramgoolam a observé que la présence d’une délégation de hauts officiels du gouvernement indien dirigée par le ministre Ravi est une preuve de l’importance que l’Inde attache à cet événement. Le PM mauricien s’est longuement appesanti sur le lien étroit entre l’Inde et Maurice. Et de noter que chaque visite de chefs d’État indien à Maurice depuis l’indépendance renforce cette relation. Pour lui, l’engagement du ministre Ravi auprès de la diaspora est une preuve que l’Inde souhaite « draw the best of what people of indian origine can offer to India, to themselves and to humanity at large ». Il affirme que Maurice soutient cette initiative et rappelle que le pays a été très actif lors des précédents PBD. « On a montré notre détermination pour consolider ce lien et nous bâtissons sur les retombées de chaque manifestation », dit-il en soulignant que le PBD est une plateforme pour réunir les personnes qui partagent les mêmes cultures et valeurs traditionnelles mais qui sont dispersées. Il s’agit selon lui d’un réveil de la diaspora. Navin Ramgoolam rappelle qu’il avait participé à l’édition 2008 du PBD et que le GM indien lui avait conféré le PBD Samman Award.