À la demande des Indiens de la diaspora, le ministre des affaires indiennes d’outre-mer, Valayar Ravi, a fait une requête au gouvernement central indien pour qu’une seule carte, la Overseas citizens of India, soit délivrée à ceux-ci. C’était à l’occasion de la 11e édition du Pravasi Bharatya Divas (PBD) qui a eu lieu du 7 au 9 janvier.
Actuellement, deux cartes distinctes existent pour les personnes d’origine indienne. Il y a d’abord la People of indian origin (PIO) card, qui donne droit à certaines facilités aux personnes d’origine indienne en Inde et a une validité de 15 ans. Ceux concernés sont ceux dont les grands parents ont quitté la Grande Péninsule il y a plusieurs dizaines d’années voire même plus de cent ans. « It is for those of third or forth generation. People whose grand-father or great-grand-father let India long time back », explique au Mauricien le Haut commissaire adjoint à la Haute commission inddienne à Maurice, Prashant Pise.
La Overseas citizen’s of India card (OCI), elle, concerne notamment ceux qui sont partis de l’Inde récemment et qui ont acquis une deuxième nationalité, fait ressortir notre interlocuteur. Le détenteur de l’OCI card a les mêmes droits que celui d’une PIO card, à l’exception de sa validité à vie. « Those having the PIO card have to renew their’s after 15 years. The OCI is life-long », souligne notre interlocuteur, qui indique que la requête des personnes d’origine indienne pour avoir la même est toujours à l’étude et que la demande a été faite au gouvernement central par le ministre Valayar Ravi. Pour qu’elle puisse être concrétisée, « il faudrait que la Citizenship act of India soit amendée ».
Par ailleurs, Maurice s’est proposée pour abriter la People of Indian Origin University. Une proposition qui est à l’étude au niveau du gouvernement indien.