Vijay Kumar Beeharry a un parcours impressionnant dans l’éducation nationale. Il fut enseignant, inspecteur de la PSSA dans le domaine de l’enseignement de l’hindi. Il détient le titre de OSK décerné en 2012 dans le domaine de l’éducation. Vijay Beeharry a aussi contribué à l’élaboration de manuels et autres de livres de grammaire en hindi pour le primaire et le secondaire. On se souvient qu’en 2006 il faisait paraître un dictionnaire trilingue hindi-français-anglais. Ce spécialiste de la culture orientale fait ressortir l’importance de l’hindi comme langue internationale parlée dans environ 180 pays. Aujourd’hui, il élargit son lectorat en visant la diaspora indienne dans les pays francophones avec son dictionnaire bilingue hindi-français. Il écrit au sujet de son projet de dictionnaire : « French is being taught in many indian universities and by l’Alliance française in India. Unfortunately, as per mu inquiry, there is no « French-Hindi » and Hindi-french » dictionaries to facilitate the study of French and Hindi by the Indians and french speaking population respectively… » C’est ce qui l’a encouragé à faire un dictionnaire bilingue hindi-français soutenu par l’Institut français de Maurice. Il ne faut pas oublier qu’au-dela? de l’« outil », le dictionnaire est l’un des reflets de la culture d’un pays : derrie?re un dictionnaire, en effet, il y a une langue, une communaute? linguistique, une civilisation. Les dictionnaires bilingues sont d’autant plus riches d’inte?re?t qu’ils embrassent au minimum deux cultures.
A l’heure de la mondialisation, les dictionnaires bilingues participent incontestablement a? la diffusion des langues parlées dans un pays, mais aussi a? leur standardisation. Vijaye Beeharry dit après Carl de Souza que les dictionnaires sont appelés à évoluer au fil des années, des critiques, des suggestions. 
Le dictionnaire bilingue se présente alors comme un instrument de diffusion. C’est aussi un instrument de conservation quand il s’agit de préserver des termes rares. Le dictionnaire de M. Beeharry sera nul doute un outil précieux et à « bon usage » pour les débutants en hindi, les élèves dans le scolaire et les étudiants dans les universités.