La récente question parlementaire de Rajesh Bhagwan concernant la position du ministère des Finances sur un déboursement de Rs 67 M pour faire avancer les travaux de rénovation du théâtre du Plaza n’a pas été vaine. Lors d’une réunion le 28 juin dernier entre ministère des Administrations régionales, celui des Finances et la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill, le représentant des Finances a suggéré trois sources possibles pour le financement : la Corporate Social Responsibility, la Loterie Nationale et le Public Private Partnership Scheme. Mais il se prononce davantage pour l’option CSR couplée à une participation gouvernementale.
On tourne en rond au sujet du financement pour la suite des travaux de rénovation du bâtiment abritant le théâtre du Plaza, la Salle des Fêtes et les bureaux administratifs. Pendant que les autorités tergiversent sur celui qui devra débloquer les fonds, le bâtiment se dégrade à vue d’oeil malgré la toiture neuve (phase I). Les deuxième et troisième phases du projet concernent la Salle des Fêtes/bloc administratif et l’intérieur du théâtre. Le conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill, qui a placé ce projet parmi ses priorités dès son installation en décembre dernier, ne peut aller plus loin pour l’heure à cause des contraintes financières. « Depuis que nous sommes là nous n’avons pas dormi sur ce dossier, nous sommes conscients de l’urgence de réparer ce bâtiment qui fait partie du patrimoine national », dit Toussaint André, le maire de BB/RH.
La municipalité veut réparer d’abord la Salle des Fêtes parce que la location de cet espace représentera par la suite une bonne source de revenus qui lui permettrait de poursuivre les autres travaux de rénovation. Mais elle a besoin de pas moins de Rs 40 M pour retaper de fond en comble cette salle, somme dont elle ne dispose pas.
Étant donné que le ministère des Finances avait informé la mairie en février 2012 qu’une somme de Rs 67 M est prévue pour la phase II de ce projet dans le Public Sector Investment Programme 2012-2016, la municipalité souhaite que le gouvernement finance cette partie des travaux et en a fait la demande. Rajesh Bhagwan, ancien maire des Villes Soeurs et député de Beau-Bassin, a pris le relais et a interpellé le ministre des Finances à ce sujet. Une démarche qui n’a pas été vaine puisque que la municipalité à été invitée à participer à une réunion le 28 juin dernier au ministère des Administrations régionales pour discuter des possibilités pour financer la deuxième phase du projet de rénovation du Théâtre du Plaza. Le Lead analyst du ministère des Finances, un des trois représentants de ce ministère à cette réunion, a suggéré d’explorer trois options possibles : 1) CSR (item 501), 2) à partir des fonds de la Loterie Nationale et c) Public Private Partnership Scheme. Et selon nos renseignements, le cadre du ministère des Finances croit que l’option de financer le projet à partir des fonds provenant du CRS « along with some funds from government could be seriously considered ». Les discussions qui se poursuivront au sujet de ces différentes alternatives représentent une lueur d’espoir pour la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill. Celle-ci espère que les travaux de la deuxième phase de rénovation débuteront avant la fin de l’année.
« Le Plaza doit être above party politics car il s’agit du patrimoine national. Il nous faut mettre les idées ensemble pour trouver une solution afin de sauver ce bâtiment au plus vite », explique Rajesh Bhagwan au sujet de sa démarche de soulever une fois de plus ce dossier au Parlement avant que celui-ci n’entre en vacances. Les partisans actifs au sein du MMM s’intéressent aussi au Plaza puisque la question la question de rénovation a été soulevée lors d’une récente réunion du Comité central de ce parti. Selon nos informations, Paul Bérenger, en sa capacité du leader des mauves et député de la circonscription Stanley/Rose-Hill, veut faire avancer ce projet. C’est ainsi qu’il a demandé aux conseillers municipaux de BB/RH de lui fournir « un dossier complet » sur le Plaza. Il s’intéresse aussi au théâtre de Port-Louis qui se trouve dans un état tout aussi désolant. Les conseillers de la capitale ont d’ailleurs déjà fait parvenir un dossier au leader du MMM.