– Reynolds Permal : « Nous n’avons plus de sponsor avec les nouveaux règlements de la CSR »

– Menon Munien : « Nous n’avons jamais été mis au courant des difficultés de l’Ong »

L’organisation non-gouvernementale Lizie dan lame envisage de fermer ses écoles pour les non-voyants et malvoyants, faute de financement. C’est ce que déclare Reynolds Permal, le président, qui indique qu’une décision sera prise à ce sujet ce mercredi. Il dit éprouver des difficultés depuis que les entreprises doivent verser leur argent à la National Social Inclusion Foundation (ex-National CSR Foundation). Cependant, Menon Munien, président de la fondation, estime lui « qu’il y a un problème de communication dans cette affaire », précisant qu’une somme de Rs 797 038 a déjà été approuvée pour l’Ong.

Lizie dan lame, organisation œuvrant pour les non-voyants et malvoyants, sera-t-elle contrainte de fermer ses écoles ? Une décision à ce sujet sera prise demain, nous a indiqué Reynolds Permal, qui évoque des difficultés financières. Cette Ong qui milite pour le bien-être des aveugles depuis 40 ans, a-t-il précisé, se retrouve dans une situation difficile depuis que les règlements de la CSR ont changé. Les entreprises doivent en effet verser 75% de leurs fonds CSR à la National Social Inclusion Foundation (NSIF). Reynolds Permal précise que généralement, l’école recevait des fonds du NGO Trust Fund, du ministère de l’Éducation, ainsi que des sponsors. « Nous avons bien reçu l’argent du gouvernement, mais les sponsors nous ont fait savoir qu’ils ne pourront plus nous financer car ils doivent donner leur argent à la fondation. L’argent du gouvernement ne suffit pas pour les besoins de l’école qui compte une trentaine d’enfants et pour payer le personnel, au nombre de 25. »

Sollicité sur la question, Menon Munien, président de la NSIF, se dit surpris d’apprendre la nouvelle des difficultés financières de l’Ong. « À aucun moment, on ne nous a mis au courant de cette situation. Nous avons même eu une réunion avec les Ong le 12 septembre dernier et un représentant de Lizie dan lame était là. Je suppose qu’il y a dû avoir une mauvaise compréhension de ce qui a été dit ou une mauvaise communication. »

Menon Munien ajoute qu’une somme de Rs 797 038 est déjà approuvée pour la présente année financière. « Cette somme représente la “grant” que le NGO Trust Fund lui donnait auparavant et qui était de Rs 724 580, plus l’augmentation de 10% annoncée par le Premier ministre dans le budget 2019-2020. L’année dernière, l’Ong a reçu un chèque de Rs 368 290 en deux occasions. »

Selon Reynolds Permal, le projet de l’Ong n’a pas été approuvé. À cela, Menon Munien précise : « Nous demandons à toutes les Ong de nous donner un certain nombre d’informations pour leurs projets. Lizie dan lame ne l’a pas encore fait. Comme je l’ai dit, soit on a mal compris, soit il y a un problème de communication. » Le président du NSIF dit reconnaître que Lizie dan lame est un “service provider” depuis de longues années et qu’il allait organiser une réunion pour situer le problème.