Les employés de Tex knits devant le bâtiment du ministère du Travail, pour les mêmes raisons

À partir de ce jour, deux nouvelles unités de textile, à savoir Tara Knitwear et Rossana Textiles Ltd sont placées sous administration.

Quelque 550 employés suivent avec inquiétudes ce nouveau développement, présenté comme une tentative de sauver leurs emplois. Ce qui confirme la série noire dans cet important secteur de l’économie après le passage à la trappe du groupe Palmar, de Future Textiles et de Tex Knits.

Afsar Ebrahim et Georges Chung ont été nommés administrateurs de ces deux unités. L’une de leurs premières missions, sous ce mandat, est de dresser un constat de la situation financière de ces deux sociétés en épluchant les livres de comptes et les carnets de commandes. Dans l’entourage des deux administrateurs, on s’appesantit sur le fait qu’il s’agit « d’une mise sous administration, et non pas une mise sous “Receivership” » de ces deux sociétés sous l’article 215 de l’Insolvency Act 2009.

Ainsi, une première ré- union des créanciers de Rossana Textiles Limited et de Tara Knitwear est prévue vers la fin du mois aux termes de l’article 234 de l’Insolvency Act 2009. La notice fait également mention que : « All persons, companies, corporate bodies having in their possession or under their control any property including all books, documents and information of the said companies are required to return forthwith all such properties to the Administrators. Any person, having any claim against the companies, is required to submit same in writing to the Administrators with relevant proofs and supporting documents on or before 28 August 2019. »

De leur côté, les employés de ces deux compagnies se demandent ce qu’il adviendra de leur salaire, car ils n’ont pas été payés pour le mois de juillet et la fin du mois d’août approche.