L’éducation avance avec son temps. Révolue semble être l’époque des ardoises : les tablettes tactiles font désormais partie intégrante de l’apprentissage des jeunes élèves du primaire de grade de 1, 2 et 3.

En 2019, 39 680 tablettes ont été distribuées au sein de 258 écoles à Maurice, 17 écoles à Rodrigues et deux écoles à Agaléga. Une distribution qui cadre avec l’Early Digital Learning Programme mis en place par le gouvernement.

Accompagnée du Haut commissaire de l’Inde Shri Tanmaya Lal, la ministre de l’Education Leela Devi Dookun a visité ce mercredi la Sir Veerasamy Ringadoo Government School, à Quatre Bornes. L’occasion de constater de visu l’intégration de l’apprentissage des élèves du primaire avec ce nouvel outil de travail.

Fracture technologique.

Leela Devi Dookun a souligné que la réforme de l’éducation a vise à exposé équitablement tous les jeunes à la technologie afin d’éviter tout fracture technologique.

« Aujourd’hui dans les salles de classes, nous voyons l’enthousiasme des jeunes et la faciliter avec laquelle ils utilisent leur tablette. Sans compter l’engagement des professeurs et comment ils utilisent la technologie afin de rendre la classe encore plus intéressante. Ils peuvent ainsi enseigner de manière différente et développer la créativité des plus jeunes », a soutenu Leela Devi Dookun.

L’apprentissage numérique permet d’associer lecture et écriture à l’image et au son. « Les élèves sont habitués à la technologie, ce qui leur permet d’apprendre facilement », a constaté la directrice de l’école Sir Veerasamy Ringadoo, Saroja Devi Mungra.

Pour elle, la tablette constitue un « outil additionnel » qui stimule l’enfant l’envie à apprendre davantage. « La tablette va améliorer les résultats d’apprentissage de l’enfant ainsi que son développement mental, lui permettant d’être mieux équipé pour le future, en particulier avec les nouvelles technologies émergentes », a confié Mme Mungra.

Quelque 1 500 éducateurs, Headmasters, Deputy Head Masters, ICT Support Officers et Primary School Inspectors ont été formés en prévision de l’inclusion de ce projet.

Aujourd’hui, les « ardoises tactiles » ouvrent la fenêtre à de nouvelles possibilités. Une utilisation en plein essor qui devraient dans un avenir pas si lointain se répandre à grande échelle.