Sherry Singh

– « La technologie n’est valable que lorsqu’elle apporte de la valeur à la société », souligne-t-il.

Mauritius Telecom fera bientôt son entrée dans le domaine financier, avec l’introduction prochaine d’un service de “mobile money”. Le CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh, qui répondait à une question de la presse, a confirmé la semaine dernière que la compagnie s’acheminait dans cette direction mais n’a toutefois pas donné de détails quant à la date de cette introduction.

« MT va dans la direction du lancement d’un service de “mobile money” et adoptera une approche “disruptive”. Nous vous réservons la surprise mais ce sera unique et intéressant pour les Mauriciens », a déclaré Sherry Singh, précisant que ce service sera introduit dans le cadre réglementaire existant et bénéficiera du soutien de la Banque de Maurice, du Premier ministre et ministre des Finances. Sherry Singh assure la présidence de la Southern Africa Telecommunication Association (SATA) depuis vendredi dernier. C’est la première fois que Maurice assume cette fonction. La SATA, qui fait partie de la SADC, réunit quelque 17 opérateurs.

Lors de son intronisation, Sherry Singh a exprimé sa volonté de mettre en place, avec la collaboration des autres membres, une plateforme digitale à partir de laquelle les pays de la région pourront communiquer. Pour lui, l’Afrique a un potentiel énorme. « Nous apporterons notre contribution pour voir comment amener le continent à aller plus loin », a-t-il dit.

Sherry Singh a souligné la volonté de Maurice d’apporter son aide mais également d’apprendre des expériences des pays membres de la SATA, dont plusieurs sont très avancés en matière technologique. « Nous avons connu un certain succès à Maurice. Il s’agira maintenant de contextualiser ce succès et voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché », a-t-il expliqué. Pour lui, la technologie n’est vraiment valable « que lorsqu’elle crée de la valeur pour la société ».

Sherry Singh a souligné les efforts consentis par Mauritius Telecom pour combler le “digital divide” à Maurice, et ce grâce, entre autres, à l’installation de 320 bornes de Wi-fi à travers le pays. Il a annoncé la volonté de la SATA de voir comment la technologie peut être utilisée pour résoudre les problèmes de la société. À ce propos, les CEO de la SATA ont adopté cinq résolutions s’inspirant des 17 “sustainable development goals” des Nations Unies.