Dimanche, le Conseil des Jeunes du Mouvement Patriotique (MP) organise un rassemblement de jeunes sous le thème “Zen Patriot Angaz Twa !” à la salle des fêtes de la municipalité de Quatre-Bornes pour célébrer la Journée internationale de la Jeunesse, instaurée par les Nations Unies chaque 12 août depuis 1999.    
« Certes, nous marquons cette Journée internationale de la Jeunesse avec un peu de retard. Toutefois, notez qu’alors que presque tous les autres partis politiques se targuent de faire de la place aux jeunes, le MP est le seul ayant voulu célébrer cette journée. Les autres ont simplement oublié », s’est félicité le secrétaire national à la jeunesse et aux loisirs du MP, Jimmy Chourimootoo. Il intervenait hier à la salle du conseil de la municipalité de Port-Louis en présence des dirigeants du parti, dont Alan Ganoo.
Selon l’intervenant, le conseil des jeunes du MP a choisi comme thème “Zen Patriot Angaz Twa !”. Il explique : « Cet événement de dimanche vise à attirer l’attention de la communauté et de la jeunesse mauricienne, en particulier sur les problèmes liés à la jeunesse, et à mettre en avant le potentiel des jeunes en tant que partenaire de la société mauricienne d’aujourd’hui. »
Dans ce contexte, a poursuivi Jimmy Chourimootoo, le conseil des jeunes a décidé de débattre de quatre sous-thèmes, à savoir la drogue, le chômage, l’éducation et le développement durable. « À Maurice actuellement, la drogue, et en particulier les drogues synthétiques, constitue une réelle menace pour notre jeunesse. Nous ne pouvons rester insensibles devant ce grave problème », a-t-il poursuivi. Le chômage, dit l’intervenant, constitue aussi un défi majeur pour les jeunes, qu’ils soient formés professionnellement ou pas. « Le rêve d’un jeune de trouver un emploi vire trop souvent au cauchemar ?! » a-t-il déploré.
« Les réformes de notre système éducatif ne peuvent laisser un jeune indifférent. S’intéresser à ce sujet, c’est se préoccuper de son avenir et de celui de la relève », a expliqué le secrétaire à la jeunesse et aux loisirs du MP.
« La problématique de l’environnement et du développement durable est non seulement d’actualité, avec l’imminence de la 21e Conférence des Parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains, mais est également l’héritage que tout jeune sera appelé à gérer plus tard », a précisé Jimmy Chourimootoo.
Si ces sous-thèmes semblent de prime abord « sérieux », a poursuivi l’intervenant, ce dernier promet néanmoins qu’ils seront abordés de façon « légère, vivante et ludique ». « Comme nous l’avons démontré lors du lancement à l’auditorium Octave Wiehe, nous allons rendre les discussions et débats intéressants grâce à l’aide de nouvelles technologies », a-t-il lancé. Après des débats autour des thèmes précités, ceux présents seront invités à visionner des projections vidéos des activités ayant marqué le MP depuis sa création, a ajouté Jimmy Chourimootoo. « Et le dernier volet de cette journée sera marqué par des prestations culturelles, avec des artistes très connus, tels Gary Victor et The Prophecy », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, Alan Ganoo a élaboré, entre autres, sur les réformes qu’il souhaite voir apportées au Standing Orders de l’Assemblée nationale régissant le Public Accounts Committee (PAC), dans le cadre de la récente publication du rapport du directeur de l’Audit. Joe Lesjongard s’est, lui, étendu sur les problèmes liés à l’énergie. Il a ainsi préconisé, entre autres, une fusion de l’Energy Efficiency Management Office et de la future Renewable Energy Agency, pour éviter des doublons.