Lundi aux petites heures du matin, le corps sans vie de Jordan Victoire, un adolescent de 15 ans, a été repêché dans les eaux du bassin “Goon Cassé”, situé à Rivière Baptiste, Saint-Pierre. L’adolescent s’y était rendu la veille en compagnie de deux amis – âgés de 10 et 12 ans – afin de s’y baigner. Mais la virée s’est mal passée et, pris de panique, ses amis ont cherché à masquer l’accident en inventant une histoire de kidnapping aux proches de la victime. Interrogés par la Major Crime Investigation Team (MCIT), les mineurs ont ensuite vite avoué les véritables circonstances du drame.
Dimanche vers 10 heures, Jordan Victoire, un habitant de Petit-Verger âgé de 15 ans, a reçu la visite de deux amis, également mineurs, lesquels venaient l’inviter à faire une virée. Malgré l’interdiction de ses proches, l’adolescent a accepté. « Ce n’était pas la première fois qu’il sortait alors qu’on le lui avait interdit », explique sa tante, Melissa, ajoutant que la famille avait l’habitude de ses escapades. Mais vers 13 heures, les Victoire ont été pris de panique en voyant ses amis rentrés sans lui. Les adolescents ont alors expliqué que Jordan avait été victime d’un kidnapping et que les malfaiteurs l’avaient emmené à bord d’une Toyota de couleur blanche. « Nous nous sommes immédiatement rendus au poste de police afin de consigner une déposition et avons expliqué aux policiers ce que les deux adolescents nous avaient raconté », confie Melissa Victoire. « Nous en avons même informé plusieurs postes de police afin de mettre toutes les chances de notre côté pour le retrouver. » Mais certains éléments restaient flous. Melissa Victoire explique ainsi que les enquêteurs trouvaient invraisemblable que des adolescents de 10 et 12 ans aient pu donner une description aussi précise du véhicule impliqué. Aussi ont-ils décidé de les interroger.
Les proches de Jordan Victoire sont donc restés au poste de police avec, pour résultat, de voir le doute s’installer au fur et à mesure que le temps passait. Les enquêteurs leur ont ensuite demandé d’identifier une paire de sandales jaunes, qu’ils ont positivement reconnues. Mais lorsque les hommes du Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM) sont apparus, vers 23h30, les proches de Jordan ont commencé à paniquer, s’attendant au pire. « Ils ont embarqué les deux gamins et sont partis pendant que nous attendions toujours », explique la tante. « Ce n’est qu’à leur retour, vers minuit, que la nouvelle est tombée. » Le corps de Jordan venait d’être retrouvé. L’adolescent, qui était élève au collège GPS, à Moka, a péri dans les eaux du bassin “Goon Cassé” alors qu’il s’y baignait avec ses amis. Melissa, elle, est complètement effondrée. Elle explique au Mauricien qu’il s’agit d’un véritable « coup du sort » pour son neveu. Et pour cause : si le légiste a attribué la cause de la mort du jeune homme à la noyade, l’adolescent avait également développé une tumeur au cerveau.
Jordan avait une demi-soeur ainsi que son père, sa mère étant décédée il y a quatre ans. Ses obsèques ont eu lieu hier. Le plus âgé des deux adolescents ayant accompagné la victime à “Goon Cassé” a quant à lui passé la nuit dans un centre de détention. Le temps que toute l’affaire soit tirée au clair.