L’évêque de Port-Louis sera absent du pays du 1er octobre au 1er  novembre pour se reposer dans sa famille, en Irlande ainsi qu’à Londres. Pour des raisons de santé, Mgr Maurice Piat ne participera pas au “Synode sur la famille”, qui se tiendra à Rome et qui a été convoqué par le pape François. Mgr Alain Harel, évêque de Rodrigues et vice-président de la Conférence épiscopale de l’océan Indien (CEDOI), représentera cette instance à ce synode.
Pour rappel, le chef de l’Eglise à Maurice avait subi une intervention chirurgicale début juillet, laquelle consistait en la pose de “stents”.  Après une courte période de convalescence, Mgr Piat a repris le travail mais a, depuis, ralenti le rythme de ses activités. Ceux qui ont eu l’occasion de le rencontrer lors de  célébrations officielles ces derniers jours l’ont trouvé « fatigué ». Durant ce séjour à l’étranger, Mgr Piat fera une retraite en Angleterre et visitera les séminaristes mauriciens en études à Nantes. Durant son absence, le père Jean-Maurice Labour, vicaire général, administrera le diocèse.
Par ailleurs, le “Synode sur la famille” – qui se tient du 5 au 19 octobre à Rome –, est un des plus importants rendez-vous de l’Eglise catholique cette année. Plus de 250 participants (prêtres, évêques, cardinaux, laïcs) participeront aux travaux. Le  Saint-Siège a publié l’an dernier un “Document préparatoire”, qui a été envoyé aux diocèses afin de recueillir des avis et des réactions en vue du texte qui servira de base aux débats.