Le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, a annoncé hier à l’Assemblée nationale que le haut commissaire mauricien en Inde sera bientôt accrédité auprès du Sri Lanka. C’était à la suite d’une interpellation d’Arianne Navarre-Marie par rapport à la participation mauricienne au Sommet du Commonwealth, qui sera organisé au Sri Lanka cette année.
Dans sa réponse, le ministre des Affaires étrangères a passé en revue la situation au Sri Lanka et les efforts internationaux pour mettre fin à la guerre qui a duré trente ans dans ce pays. Arvin Boolell a reconnu qu’il y a encore des efforts à faire dans le sens de la réconciliation. « Sri Lanka must also reach out to the people through building trust, national reconciliation, resettlement of internally displaced people (IDPs) and reconstruction programmes, release of political prisoners and respect of civil, political, economic, social and cultural rights of all its citizens, including those of minorities. »
Le ministre a observé que dans le cadre du dialogue avec le Sri Lanka, Maurice encourage ce pays à entreprendre des mesures pour cicatriser les blessures de la guerre. « Nous continuerons à le faire », a soutenu Arvin Boolell. Il a aussi observé qu’aucun État du Commonwealth n’a encore pris la décision de ne pas participer cette année au sommet du Commonwealth.
Les relations entre Maurice et le Sri Lanka existent depuis trois décennies, a déclaré le ministre. De plus, Maurice est le Sri Lanka sont membres de l’Indian Ocean Rim.
Arvin Boolell a aussi annoncé que le haut commissaire du Sri Lanka auprès de Maurice a présenté ses lettres de créances en avril dernier. Il est basé en Afrique du Sud.