Le président du Ghana arrive à Maurice lundi matin. À l’occasion de sa visite, quatre protocoles d’accord seront signés. John Dramani Mahama sera pour l’occasion accompagné d’une délégation de 35 personnes, dont le ministre du Commerce et de l’Industrie Ekow Spio Garbrah, le ministre des Télécommunications Eward Omane Boamah et le ministre d’Etat Elvis Afriyie Ankrah.
Les accords qui seront signés ont été approuvés par le conseil des ministres hier. Le premier porte sur un accord mutuel concernant l’exemption mutuelle des visas pour les citoyens ghanéens à Maurice et mauriciens au Ghana, à condition toutefois que les personnes concernées disposent d’un passeport valide. Aux termes de cet accord, les citoyens mauriciens et ghanéens pourront séjourner dans les pays respectifs pour une période cumulative de 90 jours. Un deuxième protocole d’accord portera, lui, sur l’établissement d’un cadre de coopération et la formalisation des mécanismes visant à « design, plan, develop, market, maintain and manage two Technology Parks in Tema in the Republic of Ghana ». Un mémorandum sur la coopération dans le domaine de la standardisation, de la qualité d’évaluation, du “pre-shipment” et de la “post-shipment inspection” ainsi que des échanges entre le MSB et la Ghana Standards Authority seront également signés. Finalement, la signature d’un MOU sur la coopération dans le domaine de l’éducation supérieure, de l’éducation technique et vocationnelle ainsi que de la recherche scientifique figure aussi au programme.
La cérémonie de signature est prévue lundi après-midi à Port-Louis à l’issue d’un tête-à-tête entre le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, et le président du Ghana John Dramani Mahama, ainsi que d’une session de travail entre les délégations dirigées par les deux dirigeants. Par ailleurs, le président ghanéen ainsi que le ministre mauricien des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, s’adresseront aux hommes d’affaires mauriciens invités à une “business meet” prévue à l’hôtel Maritim mardi matin.
Le président ghanéen, qui arrivera à Maurice dans la matinée de lundi, sera  accueilli à l’aéroport par le Premier ministre sir Anerood Jugnauth et son épouse, Lady Sarojini. Seront également présents le président du Conseil de District du Sud M. Harcharan et son épouse, le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval, le chef juge Matadeen, le ministre des Affaires étrangères Étienne Sinatambou et le leader de l’opposition Paul Bérenger, ainsi que le secrétaire au Cabinet et chef de la Fonction publique Seebaluck, le Foreign Secretary Jagdish Koonjal, le secrétaire aux Affaires intérieures Ballah, le chef du protocole Sookun, le commissaire de police Nobin, le Commanding Officer de la Special Mobile Force Servansing et le directeur de l’aviation civile Pokun.
Pour sa première fonction officielle, le président du Ghana effectuera une visite de courtoisie à la Présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim à la State House, où il posera pour une photo souvenir et signera le livre des visiteurs.
La visite présidentielle a été précédée d’une série d’échanges de visites de haut niveau entre nos deux pays. Le gouvernement mauricien accorde une grande importance à sa participation à la création de zones économiques spéciales au Ghana. Le ministre des Finances l’a d’ailleurs évoqué avec les autorités singapouriennes et malaisiennes lors de visites officielles effectuées dans ce pays ces derniers jours.
Situé en Afrique de l’Ouest dans le golfe de Guinée, le Ghana a pour voisins immédiats la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Togo. Sur une superficie de 238 533 km2, ce pays a une population de 25 199 609 personnes et connaît un taux de croissance de 2,3%. La moitié de sa population est concentrée dans les régions urbaines.  
Le Ghana a été le premier pays africain à accéder à l’indépendance en 1957. Il a eu pour premier président Kwame Nkrumah, connu comme un des pères de l’Africanisme, philosophie ayant inspiré la création de l’Organisation de l’Unité africaine (désormais Union africaine).
Comme Maurice, la Constitution du Ghana est inspirée du modèle Westminstérien. Les pouvoirs sont partagés entre le président de la République, le Parlement, le Cabinet, le conseil des ministres et le judiciaire. John Dramani, pour sa part, a accédé à la présidence pour la première fois le 24 juillet 2012 à la suite du décès de son prédécesseur, John Atta Mills. Il avait auparavant occupé plusieurs postes à  responsabilités, dont celui de vice-président de 2009 à 2012. Les principaux piliers de l’économie ghanéenne sont les produits pétroliers, le secteur des services ainsi que l’exportation de cacao et d’or. Le PIB du Ghana a enregistré une croissance de 6,9% en 2012 et de 6,8% en 2013. Le président ghanéen quittera Maurice le 26 août.