Benoit Halbwachs

La demande de révision judiciaire intentée par le Mauritius Turf Club (MTC), qui conteste les nouvelles directives émises par la Gambling Regulatory Authority (GRA) en avril 2018, avait été marquée par la motion du “third party” dans cette pétition légale, Ramapatee Gu- jadhur, qui souhaite que l’ex-General Manager du MTC, Benoit Halbwachs, soit contre-interrogé.

Une requête qui a donné lieu à des débats après objection du MTC. Me Gujadhur, qui représente le “third party”, devait notamment faire état des arguments du MTC du fait que la GRA n’est pas habilitée à prendre des décisions unilatérales et d’imposer des directives sans consultations avec le MTC.

Me Rishi Pursem, Senior Counsel, qui représente le MTC, a évoqué le fait que le “third party” ne peut inter- venir dans ce litige, car son implication dans les déci- sions prises par la GRA ou le MTC est limitée, objectant alors à la requête de Ramapatee. Les juges rendront leur “ruling” prochainement.

Dans cette demande de révision judiciaire, le MTC soutient que les directives de la GRA « ont trait à l’organisation des courses hippiques » et estime « être le seul à avoir la discrétion et l’habilité de décider sur cet aspect ». Des directives qui, pour la MTC, tendent à favoriser certaines écuries au détriment d’autres.